Occupation en baisse dans les urgences du Québec pendant la nuit de Noël

Photo: Marie-France Coallier Le Devoir

Des progrès ont été observés dans certaines salles d’urgence du Québec mercredi matin, l’occupation ayant notamment diminué dans les deux principaux hôpitaux pédiatriques de Montréal.

En effet, Index Santé signalait des occupations de civières de 69 % au CHU Sainte-Justine et d’à peine 25 % à l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Seulement trois des 21 salles d’urgence de Montréal affichaient des occupations supérieures à 100 % en fin de nuit de Noël : le Centre hospitalier de St. Mary (127 %), l’Hôpital général du Lakeshore (123 %) et l’Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis (102 %).

Par ailleurs, les urgences de la moitié des huit hôpitaux de la Montérégie débordaient, en particulier celles de l’Hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield, et du Centre hospitalier Anna-Laberge, à Châteauguay.

La situation était généralement sous contrôle dans les régions de Québec, de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, du Centre-du-Québec, de Lanaudière, de Laval, de la Mauricie, de l’Outaouais, de l’Abitibi-Témiscamingue et du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Il y avait toutefois des occupations supérieures à la capacité au Centre hospitalier de Granby, à l’Hôpital de Sept-Îles, à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, dans les Laurentides, à l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville et au Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog, à Magog.