Les hôpitaux devront réduire leurs tarifs de stationnement

«Ce que je veux vous dire aujourd’hui, c’est que les deux premières heures vont être gratuites, puis le tarif ne dépassera pas 7$ ou 10$ pour la journée dans un stationnement», a déclaré la ministre de la Santé et des Services sociaux. Sur la photo, la guérite de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir «Ce que je veux vous dire aujourd’hui, c’est que les deux premières heures vont être gratuites, puis le tarif ne dépassera pas 7$ ou 10$ pour la journée dans un stationnement», a déclaré la ministre de la Santé et des Services sociaux. Sur la photo, la guérite de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal.

Le gouvernement caquiste forcera les centres hospitaliers à plafonner le coût d’une place de stationnement à 10 $ par jour, tout en offrant gratuitement les deux premières heures. Il s’engage à assumer le manque à gagner des fondations, qu’il évalue à l’heure actuelle entre 100 et 150 millions de dollars par année.

« Ce que je veux vous dire aujourd’hui, c’est que les deux premières heures vont être gratuites, puis le tarif ne dépassera pas 7 $ ou 10 $ pour la journée dans un stationnement », a déclaré la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, lundi.

Les personnes « qui vont souvent à l’hôpital », dont les individus souffrant d’insuffisance rénale subissant des traitements d’hémodialyse ou encore les personnes souffrant d’un cancer subissant des traitements de chimiothérapie, bénéficieront quant à elles de tarifs « très, très, très optimaux », a ajouté l’élue caquiste.

Que le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), qui imposent des frais de stationnement de 24 $ pour jour, se le tiennent pour dit.

Le ministre des Finances, Eric Girard, donnera un aperçu des nouvelles grilles tarifaires lorsqu’il fera le point sur la situation économique et financière du Québec, le 7 novembre prochain. « On va attendre. On ne va pas vendre la mèche », a dit Mme McCann dans un impromptu de presse, lundi.

Le gouvernement honorera ainsi une vieille promesse de l’équipe de François Legault. Dans l’opposition, la Coalition avenir Québec proposait de s’attaquer aux « tarifs injustes et abusifs du ministre Barrette » en instaurant un tarif maximum de 7 $ à 10 $ par jour dans les établissements où les tarifs sont supérieurs à ces montants.

Québec solidaire estime qu’« il était temps que la CAQ remplisse sa promesse ». « Nous sommes bien sûr favorables à une baisse des tarifs pour les usagers, mais il va falloir s’assurer que cette mesure ne bénéficie qu’aux personnes qui se rendent réellement à l’hôpital, surtout dans les centres urbains, où les places de stationnement sont rares », a affirmé l’élu solidaire Sol Zanetti.

Manque à gagner

Le ministère des Finances évalue le manque à gagner des fondations — à qui les profits des bureaux des stationnements sont versés — entre 100 et 150 millions.

« Il faut compenser les fondations. […] Il y a du budget qu’il faut mettre là-dedans et c’est ce qu’on va faire », a indiqué Mme McCann, tout en précisant que le gouvernement caquiste plafonnera les tarifs de stationnement pour « faciliter l’accès aux hôpitaux pour les citoyens ».

Les CHSLD

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a pour sa part réitéré son « souhait » de voir le stationnement de tous les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) offert gratuitement. La gratuité pourrait inciter plus d’une personne à rendre visite à un proche hébergé en CHSLD et, ainsi, briser son isolement.

« Il y a entre 10 et 15 % de familles qui visitent [leurs proches] hébergés en CHSLD. On en veut davantage », a dit Mme Blais. « Le ministre des Finances, il m’a entendue, il nous a entendus au gouvernement. »

Mme McCann s’est contentée de dire que le gouvernement « ne va pas hausser le tarif de stationnement dans les CHSLD ».

2 commentaires
  • Marc Lévesque - Abonné 29 octobre 2019 07 h 43

    "Le ministère des Finances évalue le manque à gagner des fondations — à qui les profits des bureaux des stationnements sont versés — entre 100 et 150 millions."

    Est-ce que les finances des fondations et des stationnements qu'ils gèrent sont du domaine piublique.

  • Hélène Rochette - Abonné 29 octobre 2019 12 h 46

    Reçu d'impôts

    Bizarre! On nous dit que les montants payés par toute personne utilisant les stationnements des hôpitaux contribuent à alimenter les fondations. Comment se fait-il qu'on ne m'ait jamais donné de reçus pour l'impôt car il s'agit bien d'un don à une fondation qui devrait pouvoir être déduit dans notre rapport d'impôt. Nous devrions tous garder nos reçus de stationnement et demander à chaque fondation de ces hôpitaux un reçu pour l'impôt. Dorénavant c'est ce que je vais faire.