Les paquets de cigarettes neutres bientôt sur les tablettes

Tous les emballages auront la même couleur de base brune et incluront le même texte de base gris et une apparence minimaliste conformément aux nouvelles exigences.
Photo: Justin Tang La Presse canadienne Tous les emballages auront la même couleur de base brune et incluront le même texte de base gris et une apparence minimaliste conformément aux nouvelles exigences.

Les fumeurs verront bientôt leurs paquets de cigarettes dépourvus de logos et de motifs distinctifs, puisqu’une nouvelle réglementation fédérale qui fera du brun terne la couleur par défaut des marques de tabac entrera en vigueur la semaine prochaine.

Des paquets de cigarettes neutres ont déjà commencé à apparaître sur les tablettes, alors que l’industrie du tabac se prépare à l’entrée en vigueur de la réglementation de Santé Canada le 9 novembre, après quoi les détaillants disposeront d’un délai de 90 jours pour écouler leurs stocks restants.

Tous les emballages auront la même couleur de base brune et incluront le même texte de base gris et une apparence minimaliste conformément aux nouvelles exigences. Les mesures uniformiseront également la taille et l’apparence des cigarettes, des cigares et d’autres produits à l’intérieur des emballages.

Selon les experts et les défenseurs de la santé, les mesures du Canada sont à l’avant-garde dans une campagne mondiale visant à réduire l’attrait des marques de cigarettes, en particulier chez les jeunes, et à éliminer les paquets comme outils de promotion des grandes compagnies de tabac.

Rob Cunningham, analyste principal des politiques à la Société canadienne du cancer, a fait l’éloge de la réglementation canadienne en matière d’emballage neutre, la qualifiant de « meilleure au monde » et jugeant qu’on a appris de l’exemple d’au moins 13 autres pays ayant adopté des mesures similaires.

M. Cunningham ajoute que le Canada est un leader pour ce qui est de l’élimination des cigarettes extralongues et « minces », dont la promotion a tendance à viser les femmes.

En 2021, les paquets à coulisses deviendront obligatoires au Canada, ce qui offrira une plus grande surface pour afficher les avertissements de santé les plus importants au monde, a-t-il indiqué.

« Cette mesure fera une différence importante, en particulier avec le temps », a estimé M. Cunningham. « Nous aurons des enfants qui grandiront sans être exposés aux emballages de marque. »

Les emballages, des outils de séduction

Alors que les régulateurs ont réprimé de nombreuses formes de publicité pour le tabac, les paquets sont devenus des outils puissants utilisés par les marques pour séduire les consommateurs, a expliqué Geoffrey Fong, professeur de psychologie à l’Université de Waterloo.

« Les designs des paquets sont vraiment attrayants, en particulier pour les jeunes », a indiqué M. Fong, fondateur et principal enquêteur du Projet international d’évaluation de la lutte antitabac.

« Ce que nous avons constaté, c’est que les emballages neutres ont des effets considérables sur l’attrait de ces produits mortels. »

Selon M. Fong, les paquets de cigarettes sont conçus pour inciter les consommateurs à croire que certaines marques sont moins nocives que d’autres. Par exemple, a-t-il ajouté, des études indiquent que les paquets de cigarettes avec des couleurs claires et des espaces blancs sont considérés comme présentant moins de risques pour la santé que les produits aux tons foncés.

M. Fong affirme qu’il existe des preuves suggérant que les emballages neutres réduisent ces idées fausses, tout en renforçant les avertissements en matière de santé en éliminant les distractions qui attirent le regard.

Dans sa propre étude, M. Fong a constaté que moins de 29 pour cent des fumeurs canadiens étaient en faveur d’un emballage neutre, un niveau de soutien inférieur à celui de toute autre mesure antitabac testée dans l’enquête de 2016.

Il interprète ce résultat non pas comme une opposition à la politique, mais comme une incertitude quant à ce que cela impliquera. Il prévoit que l’approbation augmentera à mesure que les fumeurs s’habitueront à la nouvelle norme.

Les fabricants de tabac s’attendent à une courbe d’apprentissage au fur et à mesure que les consommateurs s’adapteront au nouveau look et, dans certains cas, aux nouveaux noms de leurs marques préférées.

Par exemple, Belmont Silver sera connu sous le nom de Belmont Select en vertu des nouvelles règles relatives aux marques interdisant les références à des couleurs ou aux caractéristiques des filtres.

Réactions de l’industrie

Jeff Gaulin, directeur des relations externes de Rothmans, Benson Hedges, a déclaré que la société s’est employée à faire en sorte que les détaillants soient informés des changements en mettant à jour les noms dans son système de commande plusieurs mois à l’avance, ainsi qu’en créant un site web où les consommateurs peuvent savoir quels produits seront affectés.

« Je pense que les choses vont bien se passer », a déclaré M. Gaulin. « Cela dit, il y aura encore quelques ratés. [...] Il y aura peut-être des pénuries, mais s’il y en a, je pense qu’elles seront très, très minimes. »

Bien qu’il ait déclaré que Rothmans, Benson Hedges ne s’opposait pas à l’emballage neutre des cigarettes classiques, Imperial Tobacco Canada s’oppose à la politique sur plusieurs fronts, a déclaré le directeur des affaires réglementaires de l’entreprise, Éric Gagnon.

« Ça change toute la chaîne d’approvisionnement », a souligné M. Gagnon. « Ce n’est pas comme si vous tourniez une clé pour ouvrir ou fermer. Vous devez changer toutes vos illustrations, tout votre équipement, rééquiper toutes vos machines, alors évidemment, c’est une opération très coûteuse et très complexe. »

M. Gagnon soutient que les emballages neutres ne fonctionnent pas et stimulent la vente illicite de produits du tabac.

D’autres membres de l’industrie ont lancé des critiques similaires, que l’Organisation mondiale de la santé a qualifiées de « sans fondement » et « non étayées par les preuves ».

M. Gagnon a refusé de dire si Imperial Tobacco envisageait de contester la réglementation devant les tribunaux, mais M. Cunningham de la Société canadienne du cancer note que les compagnies de tabac luttent contre l’emballage neutre au Canada depuis que les autorités de la santé publique ont présenté leurs propositions pour la première fois en 1994.

M. Cunningham a indiqué qu’au cours des 25 dernières années, les efforts du gouvernement ont été renforcés par un nombre croissant de preuves suggérant que de telles politiques ont eu un impact dans d’autres pays.

« Tous ces pays ne le feraient pas face à la vive opposition de l’industrie du tabac si cela ne fonctionnait pas », a-t-il noté. « C’est une mesure très efficace, et c’est pourquoi ils s’y opposent depuis si longtemps, et c’est pourquoi nous accordons une grande importance à celle-ci. »