Avis de recherche à la suite de deux nouveaux cas de rougeole à Montréal

L’un des deux nouveaux cas aurait potentiellement contaminé d’autres personnes, dans l’arrondissement de Saint-Laurent et les municipalités de Dollard-des-Ormeaux et de Mont-Royal, entre le 11 et le 14 mai.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir L’un des deux nouveaux cas aurait potentiellement contaminé d’autres personnes, dans l’arrondissement de Saint-Laurent et les municipalités de Dollard-des-Ormeaux et de Mont-Royal, entre le 11 et le 14 mai.

Deux nouveaux cas de rougeole ont été confirmés dans la métropole par la Direction de la santé publique de Montréal (DRSP), qui lance un avis de recherche de personnes possiblement exposées au virus, estimé à quelques centaines.

Il s’agit des premiers cas secondaires en 2019, soit des personnes ayant été exposées à un enfant qui avait contracté la maladie durant un voyage à l’extérieur du Canada, portant à sept le nombre de cas à Montréal depuis le début de l’année.

L’un des deux nouveaux cas aurait potentiellement contaminé d’autres personnes, en ayant circulé dans plusieurs lieux situés dans l’arrondissement Saint-Laurent et les municipalités de Dollard-des-Ormeaux et de Mont-Royal, entre le 11 et le 14 mai. Il aurait contracté la rougeole car il faisait partie du personnel soignant de l’enfant infecté, malgré le fait qu’il ait déjà reçu deux doses du vaccin. L’autre cas fait partie de la famille du patient, mais avait déjà été isolé pour limiter les risques de contamination.

« Il est très difficile de retracer l’ensemble des contacts que l’on doit protéger rapidement et la fenêtre pour les protéger est quand même assez courte », a déclaré en point de presse la directrice régionale de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, pour expliquer cet appel à la population. La DRSP demande à la population de vérifier sa protection à la rougeole. Sont considérées comme telles les personnes ayant déjà reçu un diagnostic de rougeole par un médecin, ou ayant déjà reçu deux doses de vaccin.

Selon la DRSP, les risques que cette éclosion de rougeole ne contamine un nombre important d’autres personnes sont minces, mais l’organisation est toujours en état d’alerte.

« Maintenant qu’on a un cas secondaire à l’extérieur de la famille, c’est sûr que c’est plus inquiétant pour nous », a confié Mme Drouin, qui estime toutefois que le taux de vaccination contre la rougeole au Québec, estimé à 95 % pour la première dose et 85 % pour la deuxième, empêche de nouveaux cas de contamination.

« Quand on sait que c’est une maladie qui est évitable et pour laquelle on a un vaccin efficace, avec quelques cas secondaires, c’est clair que le message à la population est de s’assurer d’aller chercher les deux doses recommandées. À ce moment-là, l’immunité collective fait toute la différente pour briser la chaîne de transmission  », a expliqué Mme Drouin.

La garderie Aventuriers d’Outremont, qui fait partie des lieux potentiels d’exposition à la rougeole, a expliqué au Devoir collaborer entièrement avec les professionnels de Santé Canada depuis jeudi matin, sans vouloir émettre de commentaire additionnel.

L’organisation gouvernementale met en garde les personnes plus à risques, soit les enfants âgés de moins d’un an, les femmes enceintes n’ayant pas reçu deux doses de vaccin et qui n’ont jamais contracté la maladie, et les personnes au système immunitaire affaibli par une maladie ou un traitement. Elle met d’ailleurs en place des cliniques de vaccination et encourage les personnes ayant potentiellement des risques de contracter le virus à se faire vacciner. Les personnes qui sont à risque de complications sont également priées par la DRSP de contacter Info-Santé au 811 afin d’être dirigées vers un établissement de santé, pour évaluer la nécessité de se voir offrir un traitement préventif.

La DRSP recommande de surveiller l’apparition des symptômes de la rougeole d’ici le 14 juin. Il s’agit de forte fièvre, de toux, de nez qui coule, de yeux rouges et larmoyants. Des rougeurs apparaissent sur le visage entre deux à quatre jours suivant l’apparition des premiers symptômes, pour s’étendre sur le reste du corps durant au moins trois jours.

Lieux et moments potentiels d’exposition au virus de la rougeole

Samedi 11 mai :

– École des Sources, 2900 rue Lake, Montréal, entre 12 h et 13 h 05

– Tim Hortons, 3760 boulevard des Sources, Montréal, entre 12 h 15 et 13 h 25

– Banque Royale du Canada, 440 boulevard des Sources, Montréal, 12 h 25 à 13 h 35

– Esthéticienne Manju Beauté, 3637, boulevard des Sources, Montréal, 14 h à 17 h

Dimanche 12 mai :

– Hôtel Courtyard Marriott (hall d’entrée et piscine), 7000, place Robert-Joncas, Montréal, 15 h à 17 h 30

Mardi 14 mai :

– Garderie Aventuriers d’Outremont, 196, chemin Bates, 2e étage, Mont-Royal, 16 h 30 à 17 h 35