La clinique de gynécologie de l’hôpital de Lachine fermera le 1er avril

Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir

Des dizaines de patientes qui fréquentent la clinique de gynécologie de Lachine du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) ont appris sa fermeture le 1er avril prochain.

Le journal The Gazette rapporte qu’une note fixée à la porte de la clinique située à l’hôpital de Lachine les invite à se trouver un gynécologue à l’hôpital de LaSalle du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal.

Le Dr Paul Saba, qui préside le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens de l’hôpital de Lachine, est convaincu que l’hôpital de LaSalle n’a pas les ressources suffisantes pour accueillir les personnes qui fréquentent la clinique de Lachine.

Des patientes ont déjà écrit à la direction du CUSM pour lui demander de revenir sur sa décision. Chaque année, quelque 700 consultations sont faites à Lachine par les gynécologues en place.

Dans un courriel transmis au journal, un responsable des communications du CUSM, Gary Francoeur, explique que la mission donnée à l’hôpital de Lachine est d’offrir plus de soins pour les hommes alors que ceux pour les femmes seront davantage dirigés vers l’hôpital de LaSalle.

En juin dernier, le gouvernement du Québec octroyait une enveloppe de 95 millions de dollars à l’hôpital de Lachine pour la construction d’un nouveau pavillon qui abritera des unités fonctionnelles, dont l’urgence, les soins intensifs, la médecine de jour, les unités d’hospitalisation, de médecine et de chirurgie ainsi que les soins palliatifs. Les travaux doivent débuter à l’automne 2020 et la fin des travaux est prévue pour le printemps 2023.