Les surdoses ralentissent la croissance de l’espérance de vie au Canada

La crise des opioïdes, qui a fait plus de 2000 morts entre janvier et juin 2018 au Canada, ne faiblit pas. L’augmentation du nombre de surdoses mortelles liées à la consommation de stupéfiants a d’ailleurs été d’une telle intensité depuis le début des années 2000 qu’elle a ralenti la croissance de l’espérance de vie au pays. Entre 2000 et 2016, l’espérance de vie moyenne à la naissance d’un Canadien a augmenté de presque 3 ans (2,99 années), passant de 79,27 à 82,25 ans, d’après les dernières données dévoilées mercredi par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Or, sans la crise des stupéfiants — tels que les opioïdes —, un Canadien aurait pu en 2016 espérer vivre jusqu’à 82,41 ans.