Aide à mourir: Québec et Ottawa s’entendent pour un formulaire unique

Répondant à une préoccupation du Collège des médecins, Québec et Ottawa se sont entendus pour faire un formulaire unique à remplir par les médecins qui administrent l’aide médicale à mourir. Sans cette entente, les médecins auraient été contraints de remplir deux fois les formulaires, une fois à Québec, comme c’est déjà le cas depuis plusieurs années, et une deuxième fois à Ottawa, en vertu des nouvelles obligations imposées par le fédéral. Le ministère de la Santé du Québec et Santé Canada ont convenu d’harmoniser leur système de collecte de données pour éviter les dédoublements. Le nouveau formulaire devrait être prêt d’ici là fin du mois. Entre-temps, c’est le statu quo pour les médecins. « Le formulaire harmonisé comprendra plus d’informations [que celui que les médecins remplissent déjà au Québec], mais on a eu l’assurance que le fédéral n’utilisera ces informations qu’à des fins statistiques », a expliqué Marie-Claude Lacasse, porte-parole au ministère de la Santé. Au Collège des médecins, on se réjouit de cet engagement public. « Ça va tout à fait dans le sens de ce qu’on demandait », a affirmé le Dr Yves Robert.