Le Canada devra faire plus de place aux personnes âgées pour mieux les inclure

L'étude de l’Institut du vieillissement suit 50 000 Canadiens âgés de 45 à 85 ans pendant 20 ans ou jusqu’à leur décès.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L'étude de l’Institut du vieillissement suit 50 000 Canadiens âgés de 45 à 85 ans pendant 20 ans ou jusqu’à leur décès.

D’ici 2030, la démographie canadienne ressemblera à celle du Japon lorsque plus du quart de sa population sera âgée de 60 ans et plus.

Le Canada devra donc inclure davantage les personnes âgées et leur permettre de participer pleinement à la société pour leur permettre de briser l’isolement.

Les premiers résultats d’une étude longitudinale sur le vieillissement montrent un lien entre le sentiment de solitude et d’isolement social et la dépression chez les aînés.

Cette étude de l’Institut du vieillissement suit 50 000 Canadiens âgés de 45 à 85 ans pendant 20 ans ou jusqu’à leur décès. L’Institut du vieillissement fait partie des Instituts de recherche en santé du Canada. Son étude vise à identifier les facteurs qui permettent de vieillir en santé et ainsi mener à l’amélioration des politiques publiques.