Souffrir, un fardeau social qui coûte une fortune

En 2012, une étude américaine a estimé que les coûts directs et indirects de la douleur chronique aux États-Unis oscillaient entre 560 et 630 milliards $US par an. Une facture collective qui dépasse nettement celle associée aux maladies du coeur (309 milliards $US), au cancer (243) ou au diabète (188).

Publiée dans la revue Journal of Pain, l’analyse additionnait les coûts de santé engendrés par la douleur et la baisse de productivité de l’économie.

Un facteur aggravant dans l’épidémie des opioïdes

D’autres recherches démontrent qu’un accès hâtif à la physiothérapie peut aussi réduire de façon radicale le recours aux opioïdes à moyen et long terme. Au congrès de l’Association américaine de physiothérapie tenu en février 2017 au Texas, le professeur Chad Cook de l’Université Duke a révélé que les patients traités d’abord en physiothérapie avant de consommer ces médicaments antidouleur en prenaient par la suite environ deux fois moins que ceux ayant emprunté le chemin inverse (53,1 jours de consommation d’opioïdes contre 134 pour les autres).

La fibromyalgie, qu’est-ce que c’est ?

La fibromyalgie est un trouble chronique du système nerveux central qui touche surtout les femmes. Les personnes qui en souffrent ressentent une douleur généralisée depuis plus de trois mois, souvent accompagnée de problèmes de sommeil et de dépression. Au Canada, environ un million de personnes souffrent de cette maladie, reconnue officiellement seulement depuis la fin des années 1980, mais dont on ignore toujours la cause.

1 million
C’est le nombre de personnes qui souffrent de fibromyalgie au Canada. Ce trouble chronique du système nerveux touche surtout les femmes. On ignore toujours la cause de la maladie.

Consultez la suite du dossier