Science - Des pompes nasales pour soulager la migraine et la nausée

Fini, les cachets ou les injections douloureuses quand la migraine fait des siennes. C'est du moins ce que prétend un chercheur américain de l'université du Rhode Island, qui affirme avoir mis au point un duo efficace de formulations nasales, l'une contre la douleur, l'autre contre les nausées qu'elle occasionne trop souvent. Une avenue aussi efficace que rapide, qui a intéressé deux publications, le S. T. P. Pharma Sciences et le Drug Delivery.

Professeur en pharmacie et spécialiste des formulations nasales, Hossein Zia a d'abord mis au point une pompe nasale de Ketorolac trométhamine — un anti-inflammatoire disponible en cachets ou en injection — fréquemment utilisé dans les urgences pour soulager les douleurs dues aux migraines. Aidé d'un collègue, Thomas Needham, et de deux étudiants diplômés, il a aussi mis au point une formulation nasale de métoclopramide hydrochloride pour contrer les nausées et les vomissements qui accompagnent souvent les épisodes migraineux.

L'intérêt d'un tel duo est d'autant plus grand dans le cas des migraines que des recherches ont démontré qu'il est plus difficile d'éliminer la douleur une fois qu'elle est bien établie. «Avec de telles formulations, le patient peut s'attaquer aux problèmes dès que les premiers symptômes se manifestent, ce qui lui confère un avantage certain dans son combat contre la douleur», confirme Thomas Needman.

Il existe déjà sur le marché des pompes nasales pour soulager la migraine. Aucune d'elles n'est toutefois faite de Ketorolac ou d'un médicament appartenant à cette famille, pourtant réputée être très efficace pour apaiser les migraines. Pour ce qui est d'une pompe nasale antinausée composée de métoclopramide hydrochloride, il semble bien que ce soit une première, comme le confirme Manon Fortin, pharmacienne pour le groupe Jean Coutu, qui y a vu un certain intérêt. «Ce n'est pas une mauvaise idée pour les nausées. C'est plus direct, donc ça agit plus vite. C'est aussi mieux toléré par les voies nasales que par les voies gastriques.»

Avantages

Bien des compagnies pharmaceutiques ont d'ailleurs vu une avenue intéressante dans le développement de médicaments en formulation nasale. Faciles à utiliser, indolores et conviviales, les pompes nasales agissent très rapidement. En fait, elles agissent presque aussi vite qu'une injection intraveineuse.

Selon l'équipe du professeur Zia, des études cliniques indiquent qu'une seule dose de Ketorolac est plus efficace qu'une dose équivalente de morphine pour soulager la douleur postopératoire. «Elle peut aussi être utilisée pour un traitement urgent de la douleur», lit-on dans Drug Delivery.

Une pompe nasale antinausée composée de métoclopramide hydrochloride peut aussi être utile pour enrayer les nausées et les vomissements occasionnés par la chimiothérapie ou un syndrome postopératoire. Ne reste plus aux chercheurs américains qu'à trouver une compagnie pharmaceutique pour mener les test cliniques nécessaires à la mise en marché de leurs deux nouvelles formules.