Le registre des directives médicales anticipées arrive

Le registre des directives médicales anticipées entrera en vigueur le 15 juin prochain, confirme un règlement publié mercredi dans la Gazette officielle du Québec. Un citoyen majeur peut signifier à l’avance les soins qu’il accepte ou refuse de recevoir dans le cas où il deviendrait inapte, comme la réanimation cardio-respiratoire ou l’alimentation et l’hydratation artificielles. Ces volontés seront désormais accessibles rapidement pour les médecins et les infirmières appelés à les faire respecter. La Loi sur les soins de fin de vie obligeait Québec à mettre en place ce registre. Les citoyens pourront verser leurs directives médicales anticipées au registre au moyen d’un formulaire, ou faire appel à un notaire. Les directives pourront être révoquées ou modifiées en tout temps. Une campagne de communications doit publiciser leur usage, indique le cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.

À voir en vidéo