Varicelle: un vaccin pour tous ceux qui n'en ont pas eu

Toronto — Un comité consultatif fédéral recommande de vacciner contre la varicelle tous les enfants et adultes canadiens qui ne l'ont pas encore été, affirme le quotidien National Post.

De plus en plus d'indices laissent croire en effet à l'existence d'un lien entre la varicelle et la fasciite nécrosante, ou bactérie mangeuse de chair.

En outre, selon le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI), la varicelle tue plusieurs Canadiens chaque année, peut causer des malformations à la naissance et entraîne des pertes de plusieurs millions de dollars.

Toutes les provinces devraient fournir le vaccin gratuitement, estime le Dr Monika Naus, présidente du comité.

La varicelle est souvent perçue comme une infection bénigne chez les enfants, mais chez les adultes, la maladie peut entraîner des complications sérieuses et même la mort, explique Mme Naus.

Une étude publiée en 2000 par des experts ontariens en maladies infectieuses a établi un lien direct entre la varicelle chez les enfants et la bactérie mangeuse de chair. Comme son nom l'indique, cette bactérie s'attaque aux tissus vivants et peut rapidement conduire à l'amputation d'un membre ou à la mort si elle n'est pas traitée à temps.

«Il ne fait plus de doute pour nous que les enfants qui souffrent de la varicelle sont plus à risque d'une infection grave au streptocoque du groupe A, ce qui inclut la fasciite nécrosante», affirme pour sa part le Dr Donald Low, de l'Hôpital Mount Sinaï de Toronto, l'un des auteurs du rapport du CCNI.

Jusqu'à maintenant, une campagne de vaccination contre la varicelle s'avérait peu réaliste parce que les vaccins devaient rester congelés jusqu'à leur utilisation, ce qui aurait obligé les autorités à augmenter de façon notable l'espace de congélation.

Cependant, deux nouveaux vaccins sont récemment apparus sur le marché qui n'ont besoin que d'être réfrigérés. Selon le comité, plus rien n'empêche donc de vacciner tous ceux qui ne l'ont pas encore été et qui sont âgés de plus de 12 mois.

Selon les statistiques, 200 000 personnes souffrent de la varicelle chaque année au Canada et 2000 d'entre elles doivent être hospitalisées. De 1987 à 1996, 53 personnes en sont mortes, la plupart (70 %) d'âge adulte. On estime également que 95 % de tous les adultes ont déjà souffert de la varicelle.

Quant à la bactérie mangeuse de chair, sur 10 enfants qui en ont été atteints sur une période de cinq ans, dans les années 1990 en Ontario, cinq avaient auparavant souffert de la varicelle.