Santé Canada dévoile cette semaine son plan en cas de pandémie

Toronto — C'est cette semaine, tout probablement aujourd'hui, que Santé Canada dévoilera le plan fédéral visant à réduire le nombre de personnes infectées, et à maintenir l'ordre en cas de pandémie de grippe.

Mais aucune présentation spéciale du plan n'est prévue. L'imposant document sera simplement affiché sur le site Internet du ministère, a fait savoir un porte-parole, Emmanuel Chabot, vendredi. Selon ce dernier, le plan, qui est en chantier depuis 1988, comporte pas moins de 300 pages et huit annexes.

Le travail d'élaboration du plan, longtemps effectué par intermittence, a repris pour de bon en 1997, quand une épidémie de grippe aviaire à Hong Kong a rappelé aux autorités qu'une pandémie de grippe pouvait survenir à tout moment. Depuis que le virus de la grippe aviaire ravage les stocks de poulets d'une manière sans précédent et fait à nouveau des victimes humaines en Asie, l'achèvement de ce projet-marathon recueille l'approbation des autorités de la santé et des spécialistes des maladies infectieuses.

Ainsi, tout en jugeant qu'il y a longtemps que ce plan aurait dû être achevé, le docteur William Bowie, un expert de l'Université de Colombie-Britannique, reconnaît au gouvernement fédéral le mérite de faire de réels efforts pour avoir au moins un plan global.

Les experts en maladies infectieuses disent depuis longtemps qu'une autre pandémie est inévitable. Lorsqu'elle éclatera, prédisent-ils, elle pourrait provoquer de graves perturbations sociales, tandis que le fonctionnement des établissements de santé et le maintien des services essentiels seront menacés par le grand nombre de personnes malades simultanément. Au Canada, des dizaines de milliers de personnes pourraient mourir si on ne produit pas un vaccin efficace.

La colonne vertébrale du plan fédéral consiste en un contrat avec le manufacturier de vaccins Shire Biologics, à Laval, en vertu duquel l'entreprise doit se tenir prête en tout temps à entreprendre la production d'un vaccin contre une pandémie d'influenza. L'objectif: fabriquer 32 millions de doses de vaccin — une pour chaque Canadien — en quatre mois.

Le plan prévoit des listes de priorité pour la distribution des vaccins. On y fait la liste des groupes de travailleurs essentiels qui devraient être immunisés les premiers pour assurer le fonctionnement des services essentiels.