En bref: 40 millions pour la déficience intellectuelle

Un regroupement d'organisations oeuvrant dans le domaine de la déficience intellectuelle presse Québec d'injecter 40 millions en argent neuf pour améliorer les services aux familles concernées.

L'Association du Québec pour l'intégration sociale déplore que les gouvernements, tant péquiste que libéral, n'aient pas mis en oeuvre le plan d'action sur la déficience intellectuelle lancé en juin 2001. Selon la présidente, Lucie Cholette, 4200 demandes de services provenant des personnes qui souffrent de déficience intellectuelle sont sur une liste d'attente.