Zika: l’avortement est un crime, dit le pape

L’avortement est un « crime », mais la contraception peut exceptionnellement être un moindre mal, a affirmé jeudi le pape François, interrogé sur les moyens de combattre l’épidémie Zika, dans l’avion qui le ramenait du Mexique. « L’avortement n’est pas un mal mineur, c’est un crime », tandis qu’« éviter une grossesse n’est pas un mal absolu », a dit le pape François devant la presse, dans une allusion aux méthodes contraceptives. Faisant bien la distinction entre avortement et contraception, il a ainsi rappelé que Paul VI, pape de 1963 à 1978, avait permis à des religieuses d’utiliser au Congo des contraceptifs parce qu’elles étaient violées par des militaires. L’ONU a demandé aux pays touchés par le virus Zika, soupçonné de provoquer des malformations congénitales, d’autoriser l’accès des femmes à la contraception et à l’avortement.