Le projet de loi 20 est adopté

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette

Après des mois de consultations, de débats houleux en commission parlementaire et une centaine d’amendements, les parlementaires ont finalement adopté mardi le projet de loi 20, c’est-à-dire la Loi favorisant l’accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée.

L’adoption du controversé projet de loi du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a été décriée de toute part, tant par les partis d’opposition à Québec que par les deux fédérations de médecins du Québec, spécalistes et omnipraticiens. Ces derniers ont profité de l’occasion mardi pour répéter qu’il s’agissait d’un projet de loi « digne de l’ère soviétique ».

Le projet de loi met également fin au programme de procréation assistée et vient encadrer les frais accessoires chargés dans les cabinets de médecins.

Pour plusieurs, ces modifications constituent une brèche importante au système de santé public. Le ministre Gaétan Barrette estime pour sa part que l’adoption de son projet de loi permettra de « mieux répondre aux besoins de la population ».

À voir en vidéo