Un médecin de famille radié 18 mois

Un médecin de famille pratiquant dans une clinique familiale de Gatineau écope d’une radiation de 18 mois par le Collège des médecins après avoir été reconnu coupable de possession de pornographie juvénile.

Le docteur Jean-François Coupal revenait de Thaïlande en 2011 lorsqu’il a été intercepté pour une vérification de routine à l’aéroport d’Ottawa. Les agents ont alors découvert une clé USB sur laquelle il y avait des vidéos sexuelles impliquant des enfants en bas âge et des préadolescents. Une fouille au domicile du médecin, à Ottawa, a permis de trouver des centaines d’images et de vidéos de pornographie juvénile.

En avril dernier, le docteur Coupal a été condamné à un an de prison par la Cour de l’Ontario.

Thérapie

Faisant suite à cette décision, le Collège des médecins du Québec s’est penché sur le cas du Dr Coupal. « Le Conseil considère que les faits reprochés sont très sérieux et méritent l’exemplarité requise », écrit le Conseil de discipline dans son jugement qui vient d’être rendu public. Disant ne pas vouloir revenir sur le contenu du procès, qui relève d’une autre juridiction, le conseil considère que les faits reprochés « sont très sérieux et méritent l’exemplarité requise ».

Le Conseil se dit « préoccupé » par l’avenir de l’intimé et de la protection du public à cet égard, mais prend en considération qu’il a « admis sa problématique sexuelle et qu’il a l’intention de poursuivre sa thérapie tout en étant encadré par des personnes de son entourage immédiat ».

Le Dr Jean-François Coupal est donc radié pour 18 mois, dont 6 ont déjà été purgés pendant sa précédente radiation temporaire.

« Le but premier n’est pas de punir, mais de protéger le public,rappelle Leslie Labranche, porte-parole du Collège. Il faut aussi rappeler que le médecin a plusieurs limitations permanentes qui vont encadrer le médecin dans sa pratique. » Il n’aura plus le droit de pratiquer sur des mineurs et devra en tout temps être accompagné sur ses lieux de travail d’un autre adulte.