PQ: Bernard Drainville veut faciliter le don d’organes

Le candidat à la direction du Parti québécois Bernard Drainville souhaite améliorer le score du Québec en matière de dons d’organes. Le député propose d’étudier le modèle du consentement présumé, utilisé actuellement dans huit des dix pays ayant les taux les plus élevés de dons d’organes. Dans ces pays, c’est aux personnes ne souhaitant pas être donneuses de signaler leur préférence au gouvernement, et non l’inverse, comme c’est le cas au Québec et dans les autres provinces. Le Canada occupe le 20e rang mondial en matière de don d’organe. M. Drainville propose en outre que ce dossier soit étudié au sein d’une commission parlementaire non partisane, comme ce fut le cas pour les soins de fin de vie, l’an dernier.

2 commentaires
  • Catherine-Andrée Bouchard - Abonnée 16 février 2015 02 h 32

    Chapeau M.Drainville!

    Contente de voir que Bernard Drainville est polyvalent, car pour moi qui ne m'informe pas pas plus que par RDI et le Devoir, Drainville=Charte, rien de plus.

    Je considère le don d'organes faire partie de la Quintessence des Progrès de la médecine. Il faut l'encourager activement par tous les moyens inimaginables. J'ai eu pendant 4 ans une carte d'assurance-maladie avec collé au dos un papier signé suppliant les médecins de s'emparer de tous mes organes dans le cas ou la Grande Faucheuse vienne me chercher, même si j'avais égaré l'autocollant qu'on doit apposer sur sa carte pour participer à ce Noble Recyclage Salvateur.

    C'est alors que j'ai poussé une réflexion sur le sujet pour aboutir à "l'Idée Géniale" que nous devrions inverser le processus et demander plutôt à ceux désirant conserver leur intégrité physique, de eux, se compliquer la vie et devoir apposer un auto-collant officiel signé pour indiquer leurs exigences post-mortems Contre-Nature, comme il est normalement inhérent à l'Humain normal d'etre porté à sauver la vie d'un autre humain, si il en a le pouvoir. J'ajouterais même qu'il faille faire une demande pour que la régie vous envoie ces auto-collants de la honte. Pour que les seuls organes encore bons qui finiront dans un crématorium soient exclusivement ceux de ces fidèles aux cerveaux un peu trop lessivés par des Bondieuseries qui leur dictent de bouder les Avancements de la Science car Jésus, leur branche de sapin, n'aurait pu ressusciter sans son foie, son cœur et ses reins.

    Quand j'ai vu le titre de l'article, je me suis dit Ha!Ha! Occasion en or d'exposer mon "Idée Géniale" que je traine depuis plus de 7 ans! Et c'est exactement la même que Bernard et j'apprends que d'autres pays l'exploitent déjà.

    Je ne peux qu'applaudir et espérer que ça se fasse. Et continuer de partager ici mes " Idées Nouvelles" , même si elles dérangent parfois, parce que l'Avenir finit souvent par me donner Raison. Je suis une Folle pas si " folle" que ça!

  • Yvon Bureau - Abonné 16 février 2015 15 h 13

    Une Commission parlementaire : oui

    Je vous appiui, député Drainville. Pleinement.

    Bernard, il m'arrive parfois d'imaginer ceci. Des personnes en fin de vie, avec bien des organes sains, choisiraient de les donner sous anasthésie générale ... Il y aurait eu avant une dernière rencontre d'adieu..., intense et chaleureuse et de reconnaissance. Il m'est arrivé de rêver que des détenus à vie, plutôt que de sucider, choissisaient de donner tous leurs organes sains, sous anesthésie générale... Mourir par dons, quoi !