Santé: le réseau invite le ministre Barrette à dialoguer

Le réseau de la santé presse le ministre Gaétan Barrette de « s’ouvrir au dialogue ». L’automne a été marqué par des confrontations tant sur le front des compressions que sur celui de la réforme proposée dans le projet de loi 10. Mais les syndiqués et les gestionnaires souhaitent que le Deuxième rendez-vous national sur l’avenir du réseau soit l’occasion de relancer la discussion.

Organisé par l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS), la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et l’Institut du Nouveau Monde (INM), l’événement prévu le 9 décembre à Québec doit rassembler les acteurs du réseau à la recherche de solutions.

Tant la CSN que l’AQESSS ont vertement critiqué le projet de loi 10 ces dernières semaines.

« Ce colloque n’est pas contre l’oeuvre du ministre. On espère plutôt que le gouvernement entende et accepte d’établir un dialogue », a dit le président de la CSN, Jacques Létourneau, en conférence de presse mardi.

L’événement était prévu avant même l’élection des libéraux au printemps, d’ajouter Diane Lavallée, directrice générale de l’AQESSS. « Au-delà des structures, il faut agir sur de nombreux enjeux, comme la première ligne, la rémunération des médecins, les médicaments », a-t-elle dit.

Le directeur général de l’INM, Michel Venne, dit s’inquiéter pour la participation citoyenne. « Dans une démocratie, le débat public ne s’arrête pas à une déclaration d’un ministre. Il n’est pas le seul à parler et à décider », a-t-il indiqué. Il souhaite, advenant la mise en marche de la réforme, que la disparition des instances régionales de consultation soit palliée par un autre processus.

Mais il faut être au moins deux pour dialoguer. Les organisateurs déplorent que Gaétan Barrette ait invoqué son emploi du temps chargé pour refuser de venir s’exprimer devant l’assemblée le 9 décembre. Il avait d’ailleurs brillé par son absence lors du premier rendez-vous, en juin.

Des réserves

 

Au cabinet du ministre, on confirme que l’emploi du temps du ministre est déjà chargé pour cette date et que sa présence est peu probable, raison pour laquelle l’invitation a été déclinée.

En commission parlementaire le 12 novembre dernier, Gaétan Barrette a affirmé qu’il avait des « réserves personnelles » à participer à cet événement. « L’AQESSS a-t-elle résolu les problèmes du système depuis 15 ans ? La réponse, c’est non », avait-il répondu à une question de Daniel Boyer, président de la FTQ. Ce dernier accusait le ministre de rester « dans sa tour d’ivoire » et d’ignorer les « hommes et les femmes qui dispensent les soins tous les jours ».

 

À voir en vidéo