Une centaine de personnes manifestent pour la santé mentale

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Au coeur de la place Émilie-Gamelin, entourés d’itinérants dont plusieurs sont eux-mêmes aux prises avec des problèmes de santé mentale, près d’une centaine de personnes ont manifesté vendredi matin à l’invitation de Regroupement des ressources alternatives en santé mentale, afin d’exiger davantage des gouvernements en matière de santé mentale, particulièrement en cette période d’austérité. Le 10 octobre de chaque année est, depuis 1992, la Journée mondiale de la santé mentale. Un Québécois sur cinq sera touché de près ou de loin par la maladie au cours de sa vie. Selon l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, 2 % des adultes de la métropole souffriraient de troubles graves et de longue durée et 29 % de la population montréalaise sera aux prises avec une dépression majeure ou des troubles anxieux ou encore des troubles liés à l’usage de drogue ou d’alcool.