Québec et omnipraticiens s'entendent sur l'étalement salarial

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a gagné une première manche dans la bataille qui l’oppose aux fédérations de médecins. Une entente de principe étalant sur huit ans les hausses de rémunération des omnipraticiens a été conclue mercredi.

Il s'agit de la hausse de la rémunération de 1,2 milliard consentie en 2006, a spécifié le ministre Gaétan Barrette. Alors que le gouvernement libéral réclamait un étalement de neuf ans, les fédérations ont offert durant le week-end sept ans. Ils se sont finalement entendus dans la nuit de mardi à mercredi sur huit ans. «À 2 heures ce matin, […] nous nous sommes quittés dans la bonne humeur», a fait remarquer le Dr Barrette.

La FMOQ et la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) ont également fait des «concessions très substantielles» à l’égard des montants versés au cours des deux prochaines années, a-t-il précisé. L’entente ne prévoit toutefois aucune augmentation pour l’année en cours (2014-2015). «C’est zéro en 2014-2015.»

Le ministre de la Santé a dit avoir «bon espoir» de trouver un terrain d’entente avec les médecins spécialistes, et ce, d’«ici la fin de la journée» de mercredi. «Il reste un petit pas à faire qui va se décider aujourd’hui, qui a une grande implication pour nous, qui est petit en [dollars]. […] Je dois quand même avoir l’assentiment de mon collègue, [le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux].»

Philippe Couillard «satisfait»

Le premier ministre Philippe Couillard s’est dit «très satisfait» de l’entente de principe intervenue, mercredi, avec la FMOQ. «C’est une très bonne nouvelle. Je suis content de voir que la profession médicale participe à l’effort de redressement des finances publiques du Québec. C’est apprécié», a-t-il déclaré à l’entrée d’un caucus des élus libéraux mercredi matin.

«Il y avait des déboursés de plusieurs centaines de millions qui étaient prévus pour cette année et l’année suivante. Ce sont les années dans lesquelles il faut rétablir l’équilibre budgétaire. […] L’entente est satisfaisante pour l’année en cours [et] pour la prochaine année», a expliqué Philippe Couillard.

En 2006, le gouvernement du Québec avait convenu de hausser à hauteur de 1,2 milliard de dollars la rémunération des médecins. «D’un commun accord, on convient que toutes ces sommes-là vont être versées aux omnipraticiens. On ne revient pas sur notre signature. Elles vont juste être étalées dans le temps», a-t-il souligné.

Le chef du gouvernement s’est pour sa part dit «optimiste» au sujet des négociations avec la FMSQ qui, elles, n’ont toujours pas abouti à un accord de principe. «Les négociations se poursuivent», a indiqué M. Couillard.

Les membres de la FMSQ se pencheront sur un éventuel projet d’entente lors d’une assemblée générale spéciale jeudi soir. Pour leur part, les membres de la FMOQ seront appelés à avaliser l’accord conclu entre leurs représentants et le gouvernement libéral le samedi 4 octobre.

D’autres détails suivront.