Produits imperméabilisants : des cas d’intoxication

Le centre antipoison du Québec a reçu 79 appels concernant des intoxications relatives à l’usage d’imperméabilisants pour tentes et vêtements de plein air en 2012-2013. La majorité des personnes exposées ont dû se présenter dans un centre hospitalier en raison d’une détresse respiratoire.

 

Après avoir fait enquête sur la question, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a conclu que les cas d’intoxication étaient liés à une mauvaise utilisation du produit par les consommateurs.

 

Endroit aéré

 

« En regardant les dossiers, on s’est rendu compte que les utilisateurs ne prenaient pas les mesures de protection recommandées », relève Pierre-André Dubé, qui a cosigné l’avis avec Dafnée Brisebois-Tremblay. « Ou ils ne comprennent pas nécessairement ce que veut dire : “utiliser l’aérosol dans un endroit aéré”».

 

En effet, l’aérosol imperméabilisant pour les tentes et vêtements de plein air doit être utilisé à l’extérieur seulement. On doit aussi attendre plusieurs heures avant d’entrer dans le produit imperméabilisé.

 

L’INSPQ recommande également que Santé Canada répertorie la résine fluorée et la résine siliconée comme produits toxiques, même quand leur concentration est inférieure à 1 %, ce qui était le cas lors des intoxications étudiées.

 

Dans un des cas répertoriés dans l’étude de l’INSQ, la patiente a eu des séquelles de cet épisode de détresse respiratoire.