5,5 millions de bébés «invisibles»

Neuf des dix pays qui enregistrent des taux de mortalité néonataux supérieurs à 40 pour 1000 naissances vivantes sont en Afrique subsaharienne. Ci-dessus, une réfugiée centrafricaine.
Photo: Agence France-Presse (photo) Issouf Sanogo Neuf des dix pays qui enregistrent des taux de mortalité néonataux supérieurs à 40 pour 1000 naissances vivantes sont en Afrique subsaharienne. Ci-dessus, une réfugiée centrafricaine.

Environ 5,5 millions de bébés « invisibles » meurent chaque année, sans acte de naissance et sans même être répertoriés. Une large coalition de chercheurs, de politiciens, d’organisations internationales et d’oeuvres philanthropiques pressent la communauté internationale d’agir.

 

Une série d’articles publiés lundi dans le journal médical The Lancet mettent en lumière le fardeau de la mortalité à la naissance. Selon cette enquête, environ 3 millions de nouveau-nés meurent chaque année, et 2,6 millions de grossesses supplémentaires se terminent par la naissance d’un bébé mort-né. Presque aucun de ces décès n’est répertorié officiellement.

 

« Chaque jour, 15 000 bébés naissent et meurent sans être répertoriés », s’insurge la chercheuse principale de l’étude, Joy Lawn, dans un communiqué diffusé par The Lancet. « Les lacunes dans le recensement de ces naissances sont symptomatiques du fait que le monde accepte ces morts comme inévitables. Ce fatalisme et ce déficit d’attention et d’investissement sont les raisons qui expliquent le peu de progrès que nous enregistrons dans la diminution de la mortalité des nouveau-nés », explique encore la professeure à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, au Royaume-Uni. Selon elle, le fait que ces nouveau-nés n’aient pas d’acte de naissance contribue à leur invisibilité et à l’indifférence mondiale devant ce phénomène.

 

La moitié de ces millions de décès survient dans cinq pays : l’Inde (779 000), le Niger (276 000), le Pakistan (202 400), la Chine (157 000) et la République démocratique du Congo (118 000). Neuf des dix pays qui enregistrent des taux de mortalité néonataux supérieurs à 40 pour 1000 naissances vivantes sont en Afrique subsaharienne.

 

Au Canada, le taux de mortalité des nouveaux nés par 1000 naissances vivantes est de 3,5, nous classant au 32e rang mondial. Il y a eu 1400 décès de nouveau-nés en 2012, et 1300 bébés mort-nés. Au côté de la Suisse (3,2) et des États-Unis (4,1), le Canada est, parmi les pays développés, l’un de ceux où la progression de la survie des nouveau-nés est la plus faible — la mortalité a décliné de 20 % depuis 1990, pendant qu’au Danemark, par exemple, elle déclinait de 43 %.

 

Urgence d’agir

 

Les scientifiques calculent que, d’ici 2035, on pourrait enregistrer 116 millions de décès de nouveau-nés par an.

 

« Pendant que nous faisions des progrès remarquables en matière de mortalité infantile ces dernières années, les nouveau-nés ont été oubliés », déplore le Dr Mickey Chopra, directeur de la santé à l’UNICEF. Selon la Bill and Melinda Gates Foundation, les investissements en santé des nouveau-nés sont insuffisants, et trop peu de belles promesses se sont transformées en politiques et programmes de santé efficaces.

 

Selon les chercheurs, plus de 3 millions de décès chez les mères, les foetus et les nouveau-nés pourrait être évités grâce à un investissement de 1,15 $ US par personne, ou de 5,7 milliards globalement.

 

Selon le chercheur à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto Zulfiquar Bhutta, l’érection de centres de santé devrait être la priorité pour améliorer les soins reçus pendant la grossesse, lors de l’accouchement et après la naissance. Sans oublier l’accès à la contraception et à la planification familiale, rappellent les chercheurs, qui peuvent significativement contribuer à diminuer les naissances non désirées et, par le fait même, la mortalité.


 
1 commentaire
  • Jean-Yves Marcil - Inscrit 21 mai 2014 09 h 21

    Centre de santé + des moyens de contraception

    Parmi les pays où ce problème est majeurs, y en a-t-il qui sont de religion catholique, laquelle est fortement contre la contraception à l'image de saint Jean-Paul 2 ...