L’Hôpital général juif victime de ses promesses

Depuis son ouverture, la fréquentation de la nouvelle urgence de l’Hôpital général juif de Montréal a bondi de 27 %. Cet achalandage soudain a plombé les objectifs de l’établissement, qui promettait en février un temps d’attente de 20 minutes. Malheureusement, bien des patients ont décidé de se rendre à cet établissement plutôt qu’un autre, séduits par les promesses de traitement rapide. Lundi matin, il y avait 200 patients inscrits à cette urgence, faisant d’elle la plus achalandée de l’île du côté des hôpitaux pour adultes. Le chef de l’urgence, le Dr Marc Afilalo, a affirmé en entrevue avec La Presse qu’il exhortait l’Agence de la Santé de Montréal à s’attaquer au problème. Ni l’Agence ni la direction de l’hôpital n’ont rappelé Le Devoir, lundi, pour préciser si un plan d’action allait être mis en place.