​La clinique Morgentaler de Fredericton ferme pour des raisons financières

Henry Morgentaler, un médecin de famille montréalais, avait été propulsé à l'avant-scène en 1967 en devenant le principal défenseur du droit des femmes à obtenir des avortements sur demande.
Photo: Alain Renaud - Archives Le Devoir Henry Morgentaler, un médecin de famille montréalais, avait été propulsé à l'avant-scène en 1967 en devenant le principal défenseur du droit des femmes à obtenir des avortements sur demande.
Fredericton — Le clinique Morgentaler de Fredericton ferme ses portes après 20 ans d'opération pour des raisons financières.

La clinique indique que les femmes ne sont pas capables de payer pour les avortements et que ses revenus n'ont jamais compensé ses dépenses, de sorte que l'on puisse continuer d'offrir de services qui ne sont pas financés par le trésor public.

L'avortement n'est couvert par l'assurance-maladie au Nouveau-Brunswick que si deux médecins certifient qu'il est médicalement requis et qu'il est pratiqué par un spécialiste dans un hôpital accrédité.

La clinique Morgentaler exigeait des frais de 700 $ à 850 $ pour la procédure, selon l'avancement de la grossesse.

En 2002, le docteur Henry Morgentaler avait intenté une poursuite pour forcer le gouvernement provincial à payer pour la procédure. La cause est en suspens depuis le décès du docteur Morgentaler en mai dernier.

 

À voir en vidéo