​Les centres de femmes exigent l'abolition de la taxe santé

Manifestation en mars 2011 contre la taxe santé.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Manifestation en mars 2011 contre la taxe santé.
Les quelque 60 centres de femmes du Québec s'unissent pour exiger l'abolition de la taxe santé.

Plusieurs actions seront tenues dans toutes les régions du Québec, du 24 au 28 mars, dans le cadre de la campagne électorale actuelle.

Signature de lettres d'appuis, déploiement de bannières, tapissage de bureaux électoraux, perturbation de débats sont autant de moyens qui seront pris pour convaincre les différents partis politiques de s'engager à éliminer la taxe santé.

Les centres de femmes estiment que cette mesure fiscale est inéquitable et appauvrissante, particulièrement pour les femmes qui ont des revenus inférieurs à ceux des hommes.

Les centres affirment que la taxe santé va à l'encontre de l'égalité hommes-femmes et de l'accessibilité universelle aux soins de santé choisie par le Québec. Ils ajoutent qu'elle est la pointe d'un iceberg, soit celui de la tarification, de la privatisation et de la marchandisation du système de santé et de services sociaux.