Une première donneuse pour la banque publique de lait

La banque publique de lait maternel compte enfin sa première maman donneuse. Cette dernière s’est inscrite jeudi, a confirmé Héma-Québec, qui souhaite recruter 299 autres donneuses.

 

Depuis lundi, les femmes qui désirent devenir donneuses peuvent signifier leur intention à Héma-Québec depuis leur site Web. « Nous sommes en pleine phase de recrutement pour commencer à distribuer du lait en avril », indique le porte-parole d’Héma-Québec, Laurent Paul Ménard.

 

Pour devenir donneuse, il faudra accoucher dans un des centres hospitaliers qui participent au programme de don de sang de cordon. Il faut aussi être en bonne santé, non-fumeuse et évidemment, avoir une surproduction de lait. Le don est entièrement bénévole. Les mères doivent se soumettre à une entrevue téléphonique et à une analyse sanguine.

 

Les femmes qui souhaitent donner du lait ne pas sont obligées pour autant de donner également du sang de cordon. « Comme ces hôpitaux sont déjà nos partenaires, que les mères reçoivent un questionnaire, nous les avons choisis pour une question d’efficience. Sur un potentiel de 6000 mères, nous croyons pouvoir atteindre notre objectif de 300 donneuses », dit M. Ménard.

 

Leur lait est destiné aux grands prématurés exclusivement. Le lait des donneuses sera analysé pour en déterminer la valeur nutritionnelle, puis pasteurisé avant d’être distribué aux hôpitaux.

 

Environ 1000 bébés pourraient en bénéficier chaque année.

À voir en vidéo