Compressions - Les employés du CUSM excédés par l’incertitude

« En refusant de communiquer au syndicat des informations précises au sujet des correctifs budgétaires, l’administration perpétue la culture du secret », s’est indigné le président du syndicat CSN des employés du CUSM (SECUSM), Paul Thomas, en marge d’une manifestation organisée lundi devant l’Hôpital de Montréal pour enfants.


Le CUSM a remis comme prévu vendredi dernier au ministère de la Santé un plan qui précise où il compte couper 50 millions de dollars. Ces compressions sont devenues nécessaires après la publication en décembre du rapport de vérification du Dr Michel Baron, qui évalue que le déficit total de l’établissement oscille entre 77 et 115 millions.


Une rencontre a été organisée la veille du dépôt du plan entre la direction des ressources humaines du CUSM et les représentants du SECUSM. Ces derniers se plaignent de n’y avoir rien appris de nouveau : 28 millions retranchés dès cette année et une ponction de 22 millions s’appliquant au budget 2014-2015. Le syndicat ne sait pas quels secteurs et quels postes pourraient être touchés. « Ce sont autant la population que les employés qui sont dans l’obscurité », résume M. Thomas.


Dans une déclaration officielle envoyée au Devoir par courriel lundi soir, le CUSM explique qu’il a décidé de ne pas divulguer le contenu du plan aux représentants de la CSN lorsqu’il a appris que ceux-ci prévoyaient le faire parvenir aux médias. « Nous ne pouvions permettre que ces plans soient diffusés au sein de la population avant que le gouvernement ne les ait examinés. » Le tout devrait être rendu public au cours de la semaine prochaine.

À voir en vidéo