Le vaccin antigrippe protège mal les aînés

Le vaccin antigrippal de cette année a offert peu de protection aux personnes âgées de 65 ans et plus, révèle une étude réalisée pour les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis. Les données suggèrent que pour les aînés ayant reçu le vaccin, le risque de contracter la grippe H3N2 - la principale souche qui circulait en Amérique du Nord cet hiver - a été réduit de seulement 9 %. Dans la population en général, le vaccin a réduit de 47 % les risques de contracter la grippe H3N2.

À voir en vidéo