Sacré-Coeur abolit 28 postes d’infirmières auxiliaires

Le syndicat local affilié à la FSSS-CSN a été informé de la décision en décembre. Sa présidente Pascale Nantel déplore « qu’on sorte les infirmières auxiliaires de l’urgence », alors qu’en 2008, leur arrivée avait permis de juguler une crise majeure. « La situation était critique, rappelle Mme Nantel. Les sortir sous prétexte qu’elles ne sont pas assez autonomes nuira aux patients. »

 

Nouveaux postes


La direction de l’hôpital assure que personne ne se retrouvera au chômage. Toutes les auxiliaires visées seront réaffectées à d’autres départements.


En revanche, 12 postes d’infirmières seront affichés pour combler les besoins de l’urgence, rapporte le syndicat. Mme Nantel doute que le recrutement porte ses fruits, puisque 20 postes sont déjà vacants, selon elle, et ne trouvent pas preneuse. « J’ai également peur que la main-d’oeuvre indépendante ne fasse un retour en force », indique-t-elle.


La direction se dit confiante et assure que le recrutement de nouvelles infirmières est complété, et avec succès, rappelant que la pénurie d’infirmières vécue en 2008 est chose du passé. On justifie cette décision par la lourdeur des cas reçus à l’urgence, dont la prise en charge exigerait une formation plus poussée.

À voir en vidéo