E. coli: l'usine de XL Foods, en Alberta, récupère son permis d'exploitation

Ottawa — L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a rendu son permis d'exploitation à l'usine XL Foods de Brooks, en Alberta, qui s'est retrouvée au coeur d'un très vaste rappel de produits du boeuf contaminés à l'E. coli.

Un porte-parole de l'ACIA, Paul Mayers, a indiqué mardi que l'organisme fédéral était confiant que l'ensemble des problèmes avaient été réglés. L'usine pourra reprendre «progressivement» ses activités d'abattage et de transformation de la viande, a précisé l'agence. Ces dernières, souligne l'ACIA, auront lieu sous la surveillance attentive de responsables de la sécurité alimentaire.

Lors d'une conférence de presse, M. Mayers a indiqué que bien que l'ACIA croit que l'ensemble des mesures de sécurité alimentaire ont été mises en place de façon appropriée, l'agence fédérale allait maintenir des protocoles d'inspection renforcés à l'usine de XL Foods pour un certain temps.

L'ACIA a précisé que des inspecteurs supplémentaires demeureront à l'usine pour surveiller les procédures et s'assurer que les normes de sécurité alimentaire resserrées sont bien intégrées aux activités de routine de l'usine. L'agence a fait savoir, la semaine dernière, que des échantillons de viande transformée dans le cadre de l'inspection ne contenaient pas la souche d'E. coli à l'origine du rappel.

L'usine de XL Foods à Brooks était fermée depuis le 27 septembre. L'important rappel de boeuf a ébranlé l'industrie, ainsi que l'ACIA, qui est sous la supervision du gouvernement fédéral. Des milliers de tonnes de viande provenant de l'usine ont été rappelés, chez des dizaines de détaillants à travers le Canada et les États-Unis. Le boeuf ainsi retiré des étalages sera jeté dans une décharge.

Les activités de l'usine ont également été reprises par JBS USA, une filiale américaine d'une entreprise brésilienne. L'entente comprend une offre pour que cette compagnie puisse acheter les activités canadiennes et américaines de XL Foods.