XL Foods: des milliers de kilos de viande jetés pour rien, disent des scientifiques

Le récent rappel de milliers de kilogrammes de viande produite par XL Foods et leur destruction n'était pas nécessaire, selon certains scientifiques.

Des spécialistes en hygiène alimentaire estiment excessive la gestion de cette crise par le gouvernement fédéral. Ils rappellent que la bactérie en cause peut être détruite par la simple cuisson de la viande, à la bonne température.

Ils voient dans les événements des derniers jours une réaction motivée par la politique plus que par la science.

Le docteur Jean Kamanzi est responsable de l'hygiène alimentaire pour l'Afrique, à la FAO (l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture). Il a été à l'emploi de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), directeur à la Division de la microbiologie alimentaire et de l'évaluation chimique. Aujourd'hui en poste à Harare pour l'organisme onusien, il se désole de tout ce gaspillage de viande.

Il rappelle que la bactérie en cause, l'E. Coli 157H7, est difficile à détecter, presque impossible à éliminer des abattoirs, mais elle ne survit pas à une cuisson adéquate à 71 degrés Celsius.

Même analyse à l'école de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal où le docteur Sylvain Quessy est vice-doyen et enseigne l'hygiène des viandes. Le Dr Quessy souligne aussi qu'une douzaine de cas d'intoxications à cette bactérie en un mois n'est pas une statistique qui devrait inquiéter.

Il comprend que l'ACIA doit rassurer la population même si celle-ci n'a pas vraiment de raisons de s'inquiéter. Mais il insiste: la destruction de toute cette viande et les mesures prises par l'agence ne font pas que la viande produite au Canada est plus sécuritaire aujourd'hui qu'avant cette crise.

Inspection américaine

Par ailleurs, ce sera bientôt au tour de l'ACIA d'être elle-même scrutée à la loupe. Pour la première fois en trois ans, l'agence fédérale responsable de protéger les Canadiens face aux dangers liés à l'alimentation fera l'objet d'une inspection du département américain de l'Agriculture. Cet examen devrait avoir lieu plus tard ce mois-ci.

L'Agence a indiqué que cette évaluation comprendrait une visite à l'usine albertaine de XL Foods.

Les vérificateurs examineront le système canadien d'inspection de la viande et de la volaille. Ils se pencheront également sur l'admissibilité des produits provenant des établissements canadiens pour l'exportation vers le marché américain.

Le département américain a indiqué que l'enquête américaine, qui a généralement lieu sur une base annuelle, était en préparation depuis un certain temps et qu'elle n'était pas liée au rappel de viande effectué par XL Foods.

À voir en vidéo