La maladie du légionnaire peut être transmise par l'eau potable

Chicago — La légionellose, une forme de pneumonie grave, peut être transmise par les conduites d'alimentation en eau et non pas seulement par le système de climatisation, selon une étude présentée hier à Chicago lors du plus important congrès mondial sur les maladies infectieuses.

Les chercheurs ont détecté la présence de la bactérie «Legionella pneumophila», pouvant causer la maladie, dans l'alimentation en eau chaude de 24 % des 21 foyers qu'ils ont testés, dans l'Ohio et en Pennsylvanie, les États américains du nord-est où l'étude a été menée.

Ils ont souligné que les personnes ayant développé la maladie à partir de la bactérie présente dans l'eau chaude étaient des personnes considérées comme à plus haut risque d'infection: personnes de plus de 65 ans, malades du cancer ou patients aux défenses immunitaires réduites.

La contamination par la bactérie de l'alimentation en eau chaude a pu être éliminée dans 95 % des cas en faisant monter la température de l'eau dans les tuyaux à environ 65 °C, ont précisé les auteurs de l'étude, dirigée par Janet Stout du VA Medical Center à Pittsburgh (Pennsylvanie).

Selon cette dernière, la légionellose «compte pour 2 à 5 % des 600 000 cas de pneumonies requérant une hospitalisation» aux États-Unis chaque année.