Santé mentale: une coalition décrie le manque de ressources

Une coalition formée d'organisations syndicales et communautaires a dénoncé hier une insuffisance criante des services destinés aux personnes souffrant de problèmes en santé mentale, six ans après l'adoption d'un plan de restructuration visant à rapprocher les services du milieu de vie de la clientèle.

«Le plan d'action en santé mentale tarde à livrer ses promesses, et l'implantation des équipes interdisciplinaires prend beaucoup de retard. Un virage s'impose pour offrir aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, et à leur famille, tous les services auxquels elles ont droit», a déploré le vice-président Montréal-Laval de la FSSS-CSN, Jean-Philippe Grad.

Le regroupement exhorte notamment le ministère de la Santé et des Services sociaux et l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal à verser les sommes promises dans le cadre de la mise en oeuvre du plan, tout en faisant la promotion des nouveaux guichets d'accès aux services. Même si le plan ministériel prévoyait que les organismes communautaires touchent au moins 10 % des dépenses en matière de santé mentale, le financement des organismes montréalais n'a jamais dépassé 5,3 % au cours des six dernières années, tandis que le financement de ceux oeuvrant dans l'ensemble du Québec a fondu de 7,3 % à 7 %, selon la coalition.

«Nous nous demandons si le ministère de la Santé et des Services sociaux veut vraiment maintenir un réseau d'organismes communautaires spécialisés en santé mentale», s'interroge le directeur général du Réseau alternatif et communautaire des organismes en santé mentale de l'île de Montréal, Daniel Latulippe.

«Les intervenants des CSSS, tout comme ceux du milieu communautaire, soutiennent [les patients souffrant de problèmes en santé mentale] à bout de bras et, ultimement, n'ont d'autre choix que de les retourner à l'urgence pour qu'ils puissent obtenir des services médicaux et psychiatriques. On est loin de l'objectif recherché de continuité et de proximité des services», a ajouté la vice-présidente de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, Johanne McGurrin.
2 commentaires
  • johanne fontaine - Inscrit 21 mars 2011 18 h 36

    Un vent de changement contagieux; le Québec aussi doit changer



    Dans un régime autoritaire comme le nôtre,
    qui se donne des allures de démocratie,
    oû corruption et désinformation
    sont les maîtres-mots,
    qui se targue de soutenir les droits humains
    le double language abonde et
    la détresse individuelle se généralise.

    La détresse humaine c'est l'envers de la médaille
    de ce qu'il est maintenant convenu d'appeler
    la maladie mentale ou plus pudiquement
    le problème de santé mentale.

    Belle hypocrisie !

    Allons-nous policer et judiciariser plus encore
    une société déjà tellement contraignante.

    Désirons-nous une société remplie à ras bord
    de gens diagnostiqués comme souffrant de maladie mentale?

    Je pense que non.
    Prenons le problème par le bon bout.

    Nous n'avons d'autre choix que de
    refonder notre édifice démocratique
    sur des assises solides:
    l'éducation de la population.

    Notre peuple ignore ses droits,
    ses devoirs, son histoire, son rôle dans le monde;
    c'est là que le bât blesse
    il n'arrive pas à prendre les rênes de sa destinée.


    A l'instar de l'Afrique du Nord
    et de son printemps arabe,
    je dis: soulevons-nous,
    prenons la rue, définissons qui nous sommes
    ce que nous voulons
    exigeons le changement. Tout-de-suite!

    Johanna Fontaine
    St-Cuthbert
    johannaf68@gmail.com

  • Veronique D.D. - Inscrit 22 mars 2011 07 h 30

    Santé mentale:

    Vous trouverez ci-bas de l'information et des liens pertinents reliés aux maladies mentales suivantes :

    La schizophrénie

    Les troubles schizo-affectifs

    Les troubles affectifs

    Les troubles obsessionnels-compulsifs

    Les troubles d'anxiété

    Les troubles de la personnalité

    Les troubles de l'alimentation

    L'alcoolisme et la toxicomanie

    Le trouble de stress post-traumatiques

    Le suicide

    Les plus sévères sont a priorisé dans le répartiment monétaire:

    La schizophrénie

    Les troubles schizo-affectifs

    Le trouble de stress post-traumatiques

    Les troubles de la personnalité

    Ce dernier qui a un caractère dangereux reste a surveillé

    Quels sont les troubles de la personnalité ?

    La personnalité paranoïaque(méfiance excessive,suceptibilité,violence etc...)
    La personnalité schizoïde(repli sur soi,solitude,célibat de trop longue durée etc....)
    La personnalité schizotypique (comportement ou aspect bizarre, excentrique ou singulier ;)
    La personnalité antisociale (ou psychopathe) (misanthrope, mysogine etc...)

    Alcoolisme et troubles de la personnalité borderline (limite) et antisociale (alcoolique, prostitution etc...)

    La personnalité limite (ou personnalité borderline

    Les autres sont légère......