Le virus de la grippe frappe un peu plus fort

Quelques rapports indiquent que moins de gens optent pour le vaccin cette année.
Photo: Agence Reuters Karoly Arvai Quelques rapports indiquent que moins de gens optent pour le vaccin cette année.
La situation est difficile, mais elle s'inscrit dans un courant normal à ce temps-ci de l'année. Les régions des Laurentides et de Lanaudière sont plus touchées, avec des taux moyens d'occupation des urgences de plus de 200 %.

Le docteur Ken Scott, de l'Agence de santé publique du Canada, indique que la grippe est relativement répandue dans une région du Manitoba et qu'il existe une activité localisée dans d'autres parties du Québec, du Manitoba, de l'Alberta et de la Nouvelle-Écosse.

Certaines collectivités publiques n'ont pas envoyé de rapports aux agences durant les Fêtes, mais le virus aurait été actif dans le corridor Montréal-Windsor avant Noël, précise le Dr Scott.

Contrairement à l'an dernier, lorsque le Canada a été frappé par la pandémie du virus H1N1, il soutient que la souche virale prédominante cette année est la H3N2 influenza A.

Le Dr Scott a déclaré que le vaccin antigrippal de cette année offre une bonne défense contre les deux virus, mais quelques rapports indiquent que moins de gens optent pour le vaccin cette année.

***

Avec Le Devoir

À voir en vidéo