Les baby-boomers connaissent mal l'Alzheimer

Toronto — La grande majorité des baby-boomers au Canada manquent de connaissances sur la maladie d'Alzheimer, révèle un sondage réalisé par la Société Alzheimer.

Le coup de sonde indique que 23 % des baby-boomers sondés sont incapables de nommer un des signes précurseurs de la maladie d'Alzheimer, même si le risque de développer cette maladie double tous les cinq ans après l'âge de 65 ans.

La moitié des répondants ont mentionné la perte de mémoire comme l'un des principaux symptômes de la maladie, sans toutefois être en mesure de nommer d'autres signes précurseurs.

Selon la directrice nationale de l'éducation de la Société Alzheimer, Mary Shulz, les baby-boomers sont les mieux placés pour détecter cette maladie. Outre la perte de mémoire, Mme Shulz rappelle que les sautes d'humeur et les difficultés de s'acquitter de tâches quotidiennes peuvent être des signes dont il faut discuter avec un médecin.

Selon la Société Alzheimer, les résultats du sondage confirment un manque flagrant de connaissances sur la maladie d'Alzheimer parmi les baby-boomers — la plus grande cohorte démographique du pays — alors qu'ils risquent davantage de souffrir de cette maladie à mesure qu'ils vieillissent.

Dans le cadre du mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, les Canadiens sont par ailleurs invités à tester leurs propres connaissances en répondant à un sondage au www.alzheimer.ca/testezvosconnaissances.

L'enquête a été menée au cours du mois de juillet 2010 auprès de 1000 Canadiens âgés de 45 à 65 ans. La marge d'erreur n'était pas disponible.

La Société Alzheimer est le principal organisme de santé pancanadien à but non lucratif pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une démence apparentée au Canada.