Les spécialistes accusent les omnipraticiens de «diviser la communauté médicale»

Dans une publicité publiée aujourd'hui, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) reproche aux médecins omnipraticiens de «diviser la communauté médicale» dans son processus de négociation avec le gouvernement du Québec.

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) est en pleine négociation de son entente générale, échue depuis mars dernier. Pour justifier le refus de la dernière offre patronale, le président de cette fédération, le Dr Louis Godin, a comparé le salaire des omnipraticiens à celui des spécialistes. Les premiers gagnent 57 % du salaire brut de leurs collègues. La FMOQ souhaite que l'écart descende à 20 %, tandis que le ministre de la Santé, Yves Bolduc, proposait 40 %.

Le président de la Fédération des médecins spécialistes (FMSQ), le Dr Gaétan Barrette, signe aujourd'hui une publicité portant le titre «Lettre aux médecins spécialistes et à toute la population». Il y indique qu'en 2006, la FMSQ a obtenu du gouvernement un rajustement des salaires avec ceux des médecins de reste du Canada. «Il en a été de même pour la FMOQ, qui a profité d'une clause remorque tacite à ce sujet avec le gouvernement.» Le Dr Barette ajoute que la «correction» salariale obtenue a été plus importante à ce moment pour les omnipraticiens que pour les spécialistes.

Le Dr Barette estime que l'utilisation de la comparaison des salaires divise la communauté médicale et «nous éloigne de cet objectif», soit celui de «travailler à l'essentiel», pour le bien de la population.

La Fédération des médecins omnipraticiens n'avait pas reçu cette lettre hier. Elle a dénoncé vivement la dernière offre patronale cette semaine, qui ne prévoit rien pour revaloriser la médecine familiale, selon la FMOQ, alors que deux millions de Québécois n'ont pas de médecin de famille.
1 commentaire
  • Linda Delorme - Inscrite 18 décembre 2010 07 h 10

    Qui divise?

    Afin de faire preuve d'unité au sein même de la communauté médicale, tel qu'il le préconise, le docteur Barette aurait peut-être intérêt à appuyer les omnipraticiens dans leurs revendications au lieu de leur "tirer" dessus.

    La médecine familiale vient d'être reconnue comme étant une spécialité. Les médecins de famille sont donc des spécialistes. Dorénavant, il n'y a plus lieu de faire quelque distinction que ce soit entre médecins de famille et spécialistes. Par conséquent, FMOQ et FMSQ devraient être fusionnées pour former la FMQ (Fédération des médecins du Québec). Là, on pourrait parler d'unité!