En bref - Marche pour la santé mentale

Quelque 700 personnes se sont réunies, hier, au centre-ville de Montréal, à l'occasion de la deuxième édition de la Marche pour la santé mentale.

Les participants, dont plusieurs personnes atteintes d'une maladie mentale, ont déploré le fait que les personnes qui souffrent de troubles mentaux n'osent pas demander de l'aide, en raison de préjugés profondément enracinés. «Il n'y a pas de honte à avoir une maladie mentale», ont-ils fait valoir. Une personne sur cinq, durant sa vie, souffrira de troubles mentaux, selon la Fondation des maladies mentales.