Un nouveau virus informatique dévastateur

Washington - Des experts informatiques ont mis en garde contre un nouveau puissant virus informatique baptisé «Bugbear.B», capable de se déguiser et de permettre à des pirates informatiques de prendre le contrôle des ordinateurs infectés.

La firme F-Secure, spécialisée dans la sécurité informatique, a déclenché une alerte rouge contre ce virus cette semaine en indiquant qu'il se répandait rapidement.

Ce virus se propage à travers le courrier électronique. Selon une autre firme de sécurité informatique, Sophos, les courriers infectés ressemblent à des messages normaux avec des intitulés anodins tels que «hello» ou «mise à jour», ou «notice de paiement».

Une autre firme de protection informatique, Messagelabs, a indiqué jeudi avoir intercepté déjà plus de 35 000 copies de ce virus venues de 106 pays.

Selon Messagelabs, Bugbear.B se différencie de la plupart des autres virus en raison de son caractère polymorphe et malveillant: «Il a la capacité de se modifier lui-même à chaque génération, apparemment pour empêcher les détecteurs de virus de reconnaître sa signature.»

«Il a aussi la capacité d'aller se cacher dans les carnets d'adresse de courrier électronique» et d'aller s'attaquer aux logiciels antivirus installés sur les ordinateurs.

Plus grave encore, selon Messagelabs, Bugbear.b installe dans les ordinateurs infectés un petit programme «cheval de Troie» permettant à des pirates de prendre le contrôle de ces ordinateurs et d'aller visualiser les mots de passe installés, voire les détails de carte de crédit donnés lors d'achats en ligne.

«Bugbear.B va probablement être plus destructeur que tous les autres virus apparus cette année», a estimé Mark Summer, le responsable technologies de Messagelabs.

«Ce qui est particulièrement inquiétant, c'est non seulement que Bugbear.B puisse extraire les informations confidentielles des ordinateurs infectés, mais qu'il laisse ensuite la porte grande ouverte aux pirates pour aller s'en emparer», a-t-il ajouté.