Le nouvel hôpital des Shriners doublera sa superficie

Le futur hôpital des Shriners aura à sa disposition quatre salles d’opération et des locaux de recherche deux fois plus grands.<br />
Photo: André Ibghy Architectes Le futur hôpital des Shriners aura à sa disposition quatre salles d’opération et des locaux de recherche deux fois plus grands.

Le ministre de la Santé Yves Bolduc a dévoilé hier le projet du nouvel hôpital pour enfants Shriners qui ouvrira ses portes fin 2014 sur le nouveau site du super hôpital McGill, au sud de la station Vendôme, entre Westmount et Saint-Henri.

Le nouvel hôpital, d'une surface totale de 173 000 pieds carrés, plus du double de sa superficie actuelle, aura à sa disposition quatre salles d'opération et des locaux de recherche deux fois plus grands. Douglas Maxwell, président du conseil, a confirmé que les plans seront prêts au mois de décembre, ce qui permettra d'entamer la phase de construction.

«Après 85 ans ici, et malgré de nombreux aménagements, la conclusion reste que nous manquons d'espace», a résumé Garry Morrison, président sortant du conseil. Construit en 1925, l'hôpital Shriners de Montréal, le seul au Canada, traite chaque année plus de 10 000 enfants du Québec et d'ailleurs. En 2005 et 2007, la Ville de London avait fait campagne pour qu'il soit déménagé en Ontario, mais les quelque 1200 délégués des Shriners en avaient décidé autrement.

Le ministre Bolduc a rappelé que le gouvernement s'était battu «avec acharnement» pour que l'hôpital reste au Québec, notamment en faisant don d'un terrain de cinq âcres du site de l'ancienne gare de triage Glen de la Canadian Pacific Railways.

Revendre pour payer?


Le doute subsiste cependant quant au devenir de l'actuel bâtiment. Alors qu'un comité a été formé pour étudier les différentes options, les Amis de la montagne se disent d'autant plus préoccupés que l'hôpital représente une véritable enclave dans le parc du mont Royal. «Auront-ils besoin de revendre l'ancien bâtiment pour financer le nouveau?» s'est interrogée Sylvie Guilbault, présidente de l'association.

Richard Deschamps, responsable des infrastructures à la Ville de Montréal, a qualifié l'hôpital «de grand ambassadeur de Montréal», qui s'inscrit dans «une volonté de transformer la ville en un centre du savoir et de la créativité» à l'horizon 2025.

Normand Rinfret, directeur du Centre universitaire de santé McGill, a profité de l'occasion pour confirmer le début des travaux: «Les travaux sur le site Glen sont déjà commencés, et les équipes ont entamé les étapes d'excavation.»

Pour Francis Glorieux, directeur de la recherche, les Shriners offrent les moyens de réaliser un travail de recherche qui lui serait inaccessible dans un cadre universitaire. Il déplore cependant que l'hôpital soit plus reconnu à l'étranger qu'à Montréal. «On ne se rend pas bien compte de notre apport aux soins pédiatriques locaux et nationaux.»

Fondés à la fin du XIXe siècle, les Shriners sont membres d'une fraternité internationale basée sur les principes des francs-maçons. Forts de 350 000 membres, ils gèrent actuellement 22 hôpitaux pour enfants en Amérique du Nord, spécialisés dans l'orthopédie et le traitement des grands brûlés.