Les maladies nosocomiales n'ont qu'à bien se tenir

Sherbrooke — Des chercheurs de l'Université de Sherbrooke ont découvert une nouvelle génération d'antibiotiques capable de s'attaquer avec succès aux infections nosocomiales que sont le C. difficile et le Staphylocoque doré (SARM).

Il s'agit de la première nouvelle famille d'antibiotiques à voir le jour en plus de 30 ans et elle représente une avancée très importante dans la lutte contre ces infections, qui sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques traditionnels.

L'antibiotique en question, une molécule dont le produit de base s'appelle le ligand P-C-1, cible une structure que l'on ne retrouve que dans un nombre restreint de bactéries, notamment le C. difficile et le SARM. Jusqu'ici, toutefois, les chercheurs n'ont vu aucune résistance à cet antibiotique, ce qui est très prometteur pour l'avenir.

Il faudra toutefois quelques années avant que le produit ne passe du laboratoire au marché, puisqu'on n'en est qu'aux essais sur des souris. Les molécules ont cependant été brevetées et l'équipe envisage des rapprochements avec des entreprises pharmaceutiques.