Le sort du Neuro au sein du CUSM reste incertain

Vue d'ensemble du projet du CUSM
Photo: CUSM Vue d'ensemble du projet du CUSM

Trois campus, une même vision et une incertitude. Le nouveau Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a franchi hier une nouvelle étape avec la présentation des plans du nouvel hôpital ultramoderne qui sera construit à l'emplacement de la cour Glen au coût de 1,343 milliard. Une ombre au tableau toutefois: le sort de l'Hôpital neurologique de Montréal n'a toujours pas été arrêté.

L'imposant espace, qui fait la part belle à la lumière et à la verdure, réunira dans un même lieu l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Institut thoracique de Montréal et l'hôpital Royal Victoria, auxquels se grefferont un institut de recherche et un centre du cancer. Ce faisant toutefois, le CUSM dégarnit en quelque sorte le Neuro, qui ne pourra plus profiter des ressources de son voisin, le Royal Victoria.

«C'est plus compliqué avec le Neuro, parce que l'hôpital est rattaché à l'Institut neurologique. Et l'Institut est sous la responsabilité de l'Université McGill», a expliqué hier le directeur général du CUSM, Arthur T. Porter. Des négociations ont donc été engagées avec Québec et l'université. Le CUSM espère arriver à une solution d'ici l'été.

«Un des scénarios possibles serait de prendre la composante clinique du Neuro pour l'intégrer au campus de la Montagne tout en laissant la composante recherche là où elle est», explique le Dr Porter. Mais il est aussi possible que les deux composantes restent là où elles sont pour y être rénovées. Un dernier scénario prévoit plutôt de tout ramener sur le campus Glen.

Le cas échéant, le Neuro nouveau serait un atout de plus au complexe dernier cri qui va complètement redessiner la trame urbaine de ce quadrilatère, croit le directeur adjoint de la planification et de la construction, Pierre Major. «C'était un site contaminé, c'est maintenant un site vert. Le projet rend accessibles des terrains qui ne l'étaient plus depuis longtemps et c'est un plus pour la communauté.»

Les architectes ont en effet relié les quatre composantes du complexe de 500 lits — pour autant de chambres! — en modelant une courbe qui crée une vaste bande de verdure. Des places publiques et des passages à piétons vont ainsi converger entre les édifices, qui seront littéralement percés par la lumière. «Nous avons voulu créer une atmosphère simple et accueillante», a raconté l'architecte Robert Hamilton.

Certifié LEED, le projet veut aussi favoriser le transport collectif et actif. On a donc prévu des accès à la station intermodale Vendôme, au métro du même nom et à la piste cyclable sur le boulevard De Maisonneuve. Des voies d'accès pour les voitures seront aménagées afin d'éviter que les usagers empruntent les zones résidentielles.

Le contrat de construction devrait être signé d'ici deux semaines entre Québec et le consortium Groupe immobilier santé McGill, qui a été retenu pour réaliser ce projet en partenariat public-privé (PPP). Le permis de construction de la Ville de Montréal entrera en vigueur le 7 juin. La livraison est prévue pour septembre 2014.
1 commentaire
  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 22 avril 2010 07 h 52

    CUSM et ses coûts

    D`abord il était de $1,2 milliard. Puis passe à $2,2 milliards et Couillard, Boduc et Charest ne disent mot. L`Institut de Neurologie ajoutera à cette facture incroyable d`un autre $800 millions pour porter la facture à $3 milliards avant même d`être construit. Souvenez-vous que la mission du CUSM fut changé en superhôpital bilingue au lieu d`anglophone. À la fin le CUSM prendra tous les fonds disponibles pour la bonne cause. Entre-temps le CHUM se bagare et abandonne son rôle de leadership au grand plaisir de Charest. Curieusement les anglophones ne font que 8% de la population du grand Montréal. Finalement Bolduc a annoncé deux autres hôpitaux régionaux sur l`île de Montréal. Nous nageons dans la folie médiatique et des fonds de l`état favorables aux groupes spéciaux loyaux aux Libéraux. La dette Charest du Québec croît de façon irrationelle entre-temps.