En bref - Détection du cancer du sein

Hamilton, Ont. — Des chercheurs canadiens ont annoncé hier la mise sur pied d'essais cliniques visant à tester une nouvelle technologie de détection du cancer du sein. Un projet pilote mené à Hamilton, en Ontario, évaluera l'utilisation des traceurs d'imagerie moléculaire pour détecter des tumeurs cancéreuses plus rapidement que ne le permet l'actuelle technologie.

Selon le Dr John Valliant, du Centre pour le développement et la commercialisation des traceurs, cette nouvelle technologie pourrait permettre de détecter de très petites tumeurs. La détection de certains types de cancers peut être difficile chez les femmes ayant un tissu mammaire dense. Le Dr Valliant affirme que cette nouvelle technologie pourrait mener à des interventions et des traitements plus précoces. Les essais cliniques — qui devraient commencer dès cette année, espèrent les chercheurs — cibleront les patientes considérées comme étant à risque élevé et pour lesquelles la mammographie n'est pas efficace. Ce projet de recherche a reçu une aide financière de 450 000 $ de la part du ministère ontarien de la Recherche et de l'Innovation. Il s'agit d'un projet mené en partenariat avec l'Institut ontarien de la recherche sur le cancer, le Centre pour le développement et la commercialisation des traceurs, l'Université McMaster, en Ontario, le Hamilton Health Sciences et GE Healthcare.

À voir en vidéo