En bref - Objectifs ambitieux

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec se fixe des objectifs pour le moins ambitieux pour les prochains mois.

Il vise notamment une augmentation annuelle de 5 % du nombre de chirurgies réalisées dans les hôpitaux, soit 22 500 chirurgies de plus, et l'élimination de l'attente indue en radiologie d'ici 12 à 18 mois. Du côté des urgences, on entend éliminer les séjours de plus de 48 heures et réduire de façon significative les séjours de 24 heures et plus, d'ici un an. Le Directeur national des urgences, le Dr Pierre Savard, et le Directeur général des services de santé et de la médecine universitaire, le Dr Michel Bureau, ont fait part de ces objectifs lors d'une séance d'information à l'intention des médias, hier à Montréal. «On veut, dans les prochains 12 mois, ne plus retrouver de 48 heures, a dit le Dr Savard. Est-ce qu'on y parviendra? On va tout faire pour y parvenir.» Les deux hommes reconnaissent que les pénuries de personnel compliquent leur tâche mais soutiennent que la réorganisation du travail, l'utilisation optimale des plateaux et équipements existants ainsi que certains investissements bien ciblés, entre autres, peuvent s'avérer cruciaux dans l'atteinte de ces objectifs. «Nous sommes actuellement en discussion avec tous les établissements hospitaliers du Québec, a dit le Dr Bureau. On fait le tour. [...] On trouve des choses qui vont demander correction. [...] Il y a de l'organisation à faire dans les services. Il y a une cadence qui doit exister, comme dans les blocs opératoires.»

À voir en vidéo