En bref - Les temps d'attente en oncologie pédiatrique scrutés

Un membre de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, Tam Dang-Tan, s'est penché sur les temps d'attente en oncologie pédiatrique, en partenariat avec Santé Canada. Ses recherches dévoilent qu'à partir des premiers symptômes, il faut en moyenne un mois pour obtenir un diagnostic de la part d'un oncologiste pédiatrique.

Pour tous les types de cancers confondus, le temps de délai le plus long demeure entre l'apparition des premiers symptômes et la visite chez le médecin généraliste. Ensuite vient le délai de renvoi du médecin généraliste à la visite chez l'oncologiste qui, selon le chercheur du CUSM, met en lumière une des failles de notre système de santé. Par contre, dès que le patient est entré dans le circuit spécialisé, les étapes se déroulent rapidement. Menée à l'échelle nationale, sauf en Ontario, l'étude a disséqué et analysé les temps d'attente avant le premier traitement chez près de 2900 patients âgés de 0 à 19 ans, entre 1995 et 2000. Ces résultats sont la première partie d'une étude qui vise également à déterminer les différents facteurs qui influencent ces temps d'attente, ainsi que l'impact de l'attente sur le pronostic des patients. Il est bien connu que plus tôt est détecté un cancer, meilleures sont les chances de survie du patient, notamment s'il s'agit d'un enfant.