Santé - Un train placé en quarantaine

Foleyet, Ont. — Il n'y a finalement pas d'éclosion d'une maladie contagieuse dans le train de Via Rail qui a été placé en quarantaine, hier matin, dans le nord de l'Ontario, après qu'une passagère eut été retrouvée morte et que plusieurs autres eurent ressenti des malaises.

Bien que les autorités de santé publique n'aient pu identifier la cause du décès, elles ont dit croire, lors d'une conférence de presse à Toronto, que la dame n'était pas porteuse d'une maladie contagieuse.

Une autre personne a été transférée à l'hôpital par hélicoptère et cinq autres ont été vues par un médecin à bord du train. Dans tous les cas, les autorités semblent avoir écarté la possibilité de maladies contagieuses et estiment que leur état respectif est sans lien.

Selon le porte-parole de la santé publique ontarienne, toutes les personnes atteintes auraient été malades avant de monter à bord du train, qui effectuait la liaison Vancouver-Toronto. Leur présence simultanée relèverait de la coïncidence.

Des analyses ont permis d'écarter les hypothèses de grippe, de SRAS, d'autres virus respiratoires et ont démontré que les cellules blanches et les anticorps des patients étaient normaux.

La découverte de la dame décédée, dans une des toilettes du train, et le fait que quelques passagers aient indiqué qu'ils ne se sentaient pas bien ont entraîné l'imposition d'une quarantaine.

Le train s'est immobilisé à la gare de la petite communauté de Foleyet, où du personnel médical portant des masques protecteurs est monté à bord.

Un vaste périmètre de sécurité avait été érigé dans le village, situé à une centaine de kilomètres de Timmins, et les citoyens avaient pour la plupart été confinés à leur domicile.

Quelque 264 passagers et 30 membres d'équipage se trouvaient dans le train.

Via Rail n'attendait plus, en fin d'après-midi hier, que le coroner libère le corps de la victime, une femme âgée dont l'identité et l'origine n'ont pas été rendues publiques, pour pouvoir reprendre son chemin vers la capitale ontarienne.