Le doc Mailloux fidèle à lui-même devant le tribunal

Le psychiatre Pierre Mailloux a défendu bec et ongles son intégrité professionnelle, hier en Cour supérieure, qualifiant le syndic adjoint du Collège des médecins du Québec (CMQ), Mario Deschênes, «d'hystérique» mettant la sécurité de ses patients en danger.

M. Mailloux assume seul sa défense dans ces procédures constituant une simple étape dans la longue bataille l'opposant au Collège des médecins. L'organisme veut renverser une décision favorable au Dr Mailloux rendue par le Tribunal des professions, le 4 avril dernier, en vertu de laquelle le psychiatre a pu reprendre sa pratique pour la première fois depuis le 23 janvier. Le syndic adjoint du CMQ demande maintenant à la Cour supérieure de reconfirmer la radiation provisoire du célèbre psychiatre.

Le juge Jean-Yves Lalonde doit fonder sa décision sur des points de droit et il a bien tenté de le faire comprendre à M. Mailloux hier, mais sans succès. Celui-ci a sans cesse argumenté sur le fond du litige, de manière articulée et théâtrale comme il sait le faire sur les ondes. «C'est ridicule cette affaire-là, parce que les accusations ne sont ni graves ni sérieuses. Elles sont frivoles», a-t-il dit.

Le syndic du Collège des médecins reproche notamment à Pierre Mailloux d'avoir prescrit jusqu'à six fois la dose maximale recommandée pour ses patients, compromettant de ce fait leur santé. Or il n'existe aucune littérature médicale supportant cette pratique, selon le syndic adjoint. «Les infractions reprochées [à M. Mailloux] sont excessivement graves, et si le mis en cause continue d'exercer sa profession, la protection du public sera compromise», allègue la requête présentée hier au nom de M. Deschênes.

«C'est une farce. Je ne menace pas la sécurité du public. Je suis un atout pour les gros cas de schizophrénie. Je suis un très bon psychiatre», a répliqué M. Mailloux devant le juge Lalonde. «Ça fait 27 ans que j'utilise le haut dosage pour traiter les cas lourds de schizophrénie. Je suis une sommité dans le domaine, pas un renégat», a ajouté le Dr Mailloux.

Pour faire invalider la décision du Tribunal des professions, le syndic adjoint du CMQ doit convaincre le juge qu'il s'agit là d'une question sérieuse et urgente. Il doit persuader le juge que M. Mailloux pourrait causer des préjudices irréparables à ses patients s'il n'est pas radié. Il doit enfin démontrer que les intérêts du public l'emportent sur les inconvénients causés au docteur.

Aucune plainte n'a été formulée contre le Dr Mailloux par les patients, leurs proches, les médecins et infirmières oeuvrant avec lui à l'hôpital Comtois, de Louiseville, où à la clinique externe de psychiatrie de l'hôpital Sainte-Marie, à Trois-Rivières. M. Mailloux a soutenu que ses 330 patients «vont bien» et que ce sont plutôt les actions de Mario Deschênes qui leur causent des souffrances. Les patients prépareraient d'ailleurs un recours collectif contre M. Deschênes.

Le juge Lalonde a pris la cause en délibéré, non sans rappeler au Dr Mailloux qu'il n'est pas habilité à se prononcer sur le fond du litige comme le souhaite si vivement le psychiatre. Cette partie névralgique de l'affaire sera débattue devant un autre juge, le 7 mai prochain.
4 commentaires
  • Philippe Gonzalez - Inscrit 14 avril 2007 02 h 17

    Encore du gaspillage..

    Je pense et crois profondément que toute cette mascarade orchestré par le CMQ n'est qu'une attaque directe contre Pierre Mailloux(le personnage) et non la fonction visé par cette attaque, soit Pierre Mailloux(le psychiatre).Tant de temps et d'argent qui aurais pu être utilisé pour une cause beaucoup plus noble. Le système complet de santé est à la dérive et pendant ce temps le CMQ se creuse la tête pour détruire la réputation professionel d'un psychiatre qui pourtant ne fait que son travail. Aucune plainte contre Mailloux alors pourquoi continuer a s'acharner sur lui? Le CMQ devrais vraiment abandonner cette cause et ce concentrer à faire avancé le système de santé et non le détruire.

  • arabe - Inscrit 14 avril 2007 03 h 30

    A la défense du Dr Mailloux

    Comptons-nous chanceux qu'un "Collège des Diplômés du Secondaire" n'existe pas. J'imagine déjà tous les abus qui pourraient être créés au nom de la "protection du public" par ce Collège, toutes les personnes à qui l'on interdirait de pratiquer "une profession exigeant un diplôme du secondaire" parce qu'elles ont tenu des propos "indignes d'un diplômé du secondaire".

    Les pratiques du Dr Mailloux que les non-experts du Collège des Médecins jugent douteuses doivent être jugées par des experts en psychiatrie. Quant à moi, je ne voudrais surtout pas voir mes pratiques scientifiques jugées par un Collège des Bacheliers .

    Les dommages causés au Dr Mailloux sont énormes, et il est important que les ronds-de-cuir hypothétiques du Collège des Médecins (peut-être pour la plupart des médecins qui n'ont fait toute leur vie que de suivre sans aucune imagination, sens critique ou créativité, les recettes édictées par leurs professeurs) ne récidivent pas.

    La société manque de gens compétents (médecins spécialistes; chercheurs, etc...) qui pratiquent la vulgarisation scientifique. Le Dr Mailloux doit êre encouragé et supporté.

    Je dis cela tout en sachant que le Dr Mailloux tient des propos que j'abhorre sur les religions (il met tout dans le même sac) et sur Israel. Il se pourrait bien que le Dr Mailloux fasse plus de bien que 80% des psychiatres et moins de mal que 20% d'entre eux qui, néanmoins, pratiquent sans ennui de la part du Collège.


    Michael Laughrea, B.Sc., M.Sc., M.Phil., Ph.D.,
    chercheur, Hopital Général Juif; professeur, Faculté de Médecine, Université McGill;

  • Jean St-Jacques - Abonnée 14 avril 2007 08 h 22

    Mailloux est malade...

    Il est plus malade que ses malades.
    Il affirme sans rire qu'il est un grand spécialiste en schizophrinie car il en est un lui-même...selon son comportement.

  • stephane lamarche - Inscrit 15 avril 2007 01 h 38

    la meute de loup

    Je serai curieux de voir le cv des gens qui tirent a grand coup de canon sur le docteur Mailloux. Je serai curieux également de voir la liste des grandes réalisations des détracteurs du doc. Je serai surpris d y découvrir des futurs prix Nobel!