Un don récompensé

Toronto — L'Ontario pourrait devenir la prochaine province canadienne à indemniser les gens qui font don d'un rein ou d'une partie de leur foie, afin de réduire les temps d'attente pour de tels dons, a affirmé hier le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, George Smitherman.

Alors que les 1748 patients ontariens en attente d'un don d'organe ont en majorité besoin d'un rein ou d'un foie, M. Smitherman a indiqué que l'Ontario regardait du côté de la Colombie-Britannique afin de voir de quelle façon un tel programme pourrait fonctionner.

«Nous devons concentrer notre attention sur les dons de personnes vivantes, a-t-il déclaré. Nous devons voir de quelle façon nous pouvons appuyer les gens pour qu'ils le fassent. La Colombie-Britannique est un modèle à suivre. Ils sont allés de l'avant, et nous devons regarder ça de près.»

L'an dernier, la Colombie-Britannique a mis en place un projet pilote dans le cadre duquel les donneurs vivants reçoivent jusqu'à 5500 $ pour des dépenses telles que l'hébergement, les déplacements, les repas et les revenus perdus pendant l'intervention chirurgicale nécessaire au don d'organe.

Le projet a été évalué par un comité de citoyens sur les dons d'organe constitué par les libéraux ontariens, à la fin de l'an dernier, et il devrait se trouver au coeur du rapport de ce comité, document sur lequel se penche actuellement M. Smitherman.

À voir en vidéo