Des messages efficaces

Toronto — Les avertissements crus et directs apposés sur les paquets de cigarettes auraient un impact sur le comportement des fumeurs, conclut une étude de quatre ans menée au Canada, au Royaume-Uni, en Australie et aux États-Unis.

Avec ses avertissements voyants, parfois accompagnés de photos de gencives pourries ou de poumons noircis par le cancer, le Canada serait en tête de liste pour faire passer son message contre le tabagisme aux fumeurs, note l'étude publiée aujourd'hui dans l'American Journal of Preventive Medicine.

Les quelque 15 000 participants ont été questionnés à quatre reprises entre 2002 et 2005 au sujet des avertissements sur les paquets de cigarettes dans leur pays respectif. Ils étaient notamment interrogés sur le nombre de fois qu'ils lisaient les avertissements.

«Nous leur avons aussi demandé s'ils remarquaient l'information sur les paquets, si ça les faisait réfléchir aux risques pour la santé, s'ils avaient arrêté de fumer une cigarette à cause des avertissements et si cela les avait fait penser à arrêter de fumer», a expliqué un des coauteurs de l'étude, David Hammond, professeur adjoint en santé et en gérontologie à l'Université de Waterloo.

Le Canada est devenu, en décembre 2000, le premier pays au monde à accompagner ses 16 avertissements anti-tabagisme de photographies. Ces avis occupent jusqu'à la moitié des deux côtés des paquets de cigarettes.

Selon Roberta Ferrence, chercheure principale au Centre de toxicomanie et de santé mentale à Toronto, il s'agit d'une étude novatrice qui fournit beaucoup de données importantes sur le comportement des fumeurs.

«Pour la plupart des mesures, le Canada est premier ou parmi les premiers quant à la proportion de personnes qui affirment que [les avertissements] les ont fait réfléchir, ou les ont remarqués, et ainsi de suite.» Mme Ferrence n'a pas participé à l'étude.

Santé Canada tient actuellement des consultations publiques sur de nouveaux avertissements.