Divergences d'opinion chez les jeunes médecins

Deux regroupements de jeunes médecins et d'étudiants, soit la Fédération des médecins résidents du Québec et la Fédération des associations étudiantes en médecine du Québec, ont voulu exprimer leur désaccord hier à l'égard des propos tenus la veille par les représentants de l'Association des jeunes médecins du Québec, Ziad Nasreddine et Johanne Rioux.

Ceux-ci avaient indiqué que leur association soutiendrait les membres désireux de travailler à l'étranger si le ministre de la Santé, François Legault, ne retirait pas la loi 114 d'ici deux semaines. «La relève médicale souhaite pratiquer la médecine au Québec», ont indiqué les présidents des deux fédérations, Stéphane Ahern et Alexis-Simon Cloutier, dans un communiqué de presse émis hier. «Il n'est pas question pour nous de promouvoir l'exode de nos membres.» Ils sont plutôt en faveur de la création de plans régionaux d'effectifs médicaux et d'une meilleure répartition des activités médicales prioritaires.